La Fabrique à entreprendre. Trois lieux pour entreprendre dans les quartiers d’Angers et Trélazé

Crédit Aldev – Différents acteurs de la Fabrique à Entreprendre.

La Fabrique à entreprendre: une nouvelle approche de proximité pour favoriser l’entrepreneuriat dans les quartiers prioritaires avec l’ouverture prochaine de trois lieux de proximité à Angers et Trélazé.

La Fabrique à entreprendre regroupe l’ensemble des actions mises en œuvre par la collectivité et ses partenaires en faveur de l’entrepreneuriat dans les quartiers prioritaires. La Fabrique à entreprendre permet le déploiement d’une offre de services rénovée avec comme ligne directrice le renforcement de la proximité. Ceci se traduit notamment par la mise en place de trois «lieux totem» au sein des quartiers prioritaires. Il s’agit ainsi de mettre à disposition des entrepreneurs des lieux ressources au sein des quartiers prioritaires offrant un accompagnement de proximité à toutes les étapes de la création et du développement de leur entreprise : amorçage, accompagnement, financement, développement, hébergement.

Quels quartiers sont concernés ?

La Fabrique à entreprendre vise les habitants des huits quartiers prioritaires du territoire: à Angers, Belle-Beille, Monplaisir, La Roseraie, le secteur Bédier Beauval Morellerie, les Hauts-de-Saint-Aubin, Grand-Pigeon, le secteur Savary et, à Trélazé, le quartier Grand-Bellevue.

Trois « lieux totem » de proximité

La Fabrique à entreprendre déploiera son plan d’actions à partir de trois « lieux totem » :
A Belle-Beille au sein de la Technopole, 8, rue André-Le Nôtre, Angers,
A Monplaisir au sein des Box services, rue de L’Hôtellerie, Angers,
A Grand-Bellevue au sein des locaux de la BGE, 56 rue Albert-Camus, Trélazé.
Disposant de bureaux et de salles de réunion, ces «lieux totem» ont vocation à devenir le premier point d’entrée pour tout créateur d’entreprise. Ils sont des lieux d’informations, d’orientation et d’animation. Ils accueilleront des permanences, des réunions d’informations et des ateliers pratiques. A terme, l’objectif est également de disposer au sein de ces sites d’espaces de travail partagés permettant d’héberger des entrepreneurs.

Une équipe d’animation

Aldev assure la coordination du dispositif. Les multiples actions continueront à être mises en œuvre par les partenaires de la collectivité en matière d’accompagnement à la création d’activité : la BGE, CDP 49, l’ADIE, le FONDES, la MCTE et les chambres consulaires.

Quels types d’action seront menés ?

Les actions seront très concrètes : aide au montage et financement, recherche de locaux, développement de la culture entrepreneuriale auprès des jeunes, mise en réseau avec des entrepreneurs locaux…

Le concept / les acteurs du projet

La Fabrique à entreprendre est un concept développé par la Caisse des dépôts. Angers Loire Métropole est le septième territoire de France à déployer ce nouveau dispositif. La fabrique à Entreprendre est financée par : Angers Loire Métropole, la Caisse des dépôts, l’Etat, le Département et des financeurs privés (Engie).
Ce nouveau plan d’actions s’appuie sur le travail d’étude mené en 2016 par Aldev, la Ville de Trélazé, la Caisse des dépôts et les opérateurs de l’accompagnement à la création d’activité (CDP 49, l’ADIE, la BGE, le FONDES). La Fabrique à entreprendre se met en place en étroite collaboration avec les partenaires habituels de la collectivité en matière de création d’entreprises: la CCI, la Chambre de métiers, la MCTE, les réseaux d’entrepreneurs locaux…

Echéancier

Mai 2016 : lancement de l’étude de faisabilité de la Fabrique à entreprendre
Novembre 2016 : validation du projet
Mars 2017 : mise en place du dispositif avec l’ouverture des trois « lieux totem »

Contexte général

Les quartiers prioritaires connaissent un taux de création d’entreprises deux fois supérieur à la moyenne nationale. Cependant les entrepreneurs qui y sont installés connaissent des difficultés de pérennisation de leur activité (-30% à 5 ans). On observe également que ces territoires ont plus de difficultés que d’autres à capter les projets d’entreprises extérieures et à garder les entreprises créées par leurs habitants.

Pourtant, les entrepreneurs tiennent une place particulière dans ces quartiers en jouant un rôle d’interface. Ils connaissent le quartier, ils sont experts et ressources sur le territoire. Ils ont réussi dans leur parcours professionnels et représentent une « exemplarité accessible ».

Aborder le développement économique dans ces quartiers par le biais de l’entrepreneuriat, c’est également choisir un prisme d’action valorisant, positif, qui s’attache à regarder les potentiels et les richesses.

En outre, la création d’activités est une alternative à l’emploi salarié, et donc un moyen de lutte contre le chômage. L’accompagnement des personnes est alors primordial pour le développement d’un projet réaliste. Favoriser la création d’activités en s’appuyant sur les ressources locales permet également de repérer et soutenir des activités qui émergent notamment sous forme associative.

(Visited 457 times, 1 visits today)

Publié le 02/02/2017

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Business

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 62 = 63

tv10 thumb