Décès de Raymond Kopa. Les hommages de Christophe Béchu et de Christian Gillet.

Capture vidéo – Décès de Raymond Kopa. Les hommages de Christophe Béchu et de Christian Gillet.

Les hommages de Christophe Béchu maire d’Angers et de Christian Gillet , Président du Conseil Départemental de Maine-et-Loire, suite à la disparition de Raymond Kopa.

C’est avec une très grande tristesse que je viens d’apprendre la disparition de Raymond Kopa à l’âge de 85 ans.

Raymond Kopa fut un footballeur exceptionnel, qui avait commencé sa carrière au SCO d’Angers avant de marquer toute une génération de Français au travers ses exploits tant au Stade de Reims et au Real Madrid qu’avec l’équipe de France, notamment lors de la Coupe du Monde 1958 en Suède.

Mais c’était aussi un homme d’une grande qualité, qui faisait preuve de beaucoup d’attention et de générosité avec ses semblables, notamment les jeunes générations à qui il a toujours voulu transmettre son expérience et son amour du sport.

A plusieurs reprises, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec lui. J’en garde le souvenir d’un homme au fort caractère, issu d’un milieu social modeste et qui s’était élevé dans la société grâce à sa carrière de sportif de haut niveau.

Je sais qu’il était très attaché à Angers, ville qu’il habitait une partie de l’année. Ce matin, les Angevins ont perdu un des leurs.

Je souhaite que la Ville d’Angers et les Angevins rendent hommage à Raymond Kopa en associant de façon pérenne son nom à notre territoire.

Christophe BECHU
Maire d’Angers

Christian Gillet, président du Département de Maine-et-Loire, rend hommage et salue la mémoire de Raymond Kopa, légende du football, qui vient de disparaître ce jour à Angers, à l’âge de 85 ans.

Raymond Kopa, c’est avant tout un palmarès incroyable : trois Coupes des clubs champions européens, deux championnats d’Espagne, quatre de France, premier ballon d’or français…
Raymond Kopa, c’est aussi un attachement indéfectible à l’Anjou depuis près de 70 ans. Repéré par Camille Cottin, l’entraîneur du SCO Angers, le jeune Raymond Kopaszewski quitte le Pas-de-Calais et arrive en Anjou en 1949 pour signer son premier contrat professionnel. En juillet 1953, il épouse Christiane Bourigault, basketteuse angevine, à la cathédrale Saint-Maurice d’Angers. Au terme d’une immense carrière internationale, le « Napoléon du foot », regagne le Maine-etLoire pour y passer une partie de sa retraite. Il joua même jusqu’à 70 ans avec les
vétérans de Notre-Dame-des-Champs.

Au nom du Département, Christian Gillet adresse ses condoléances attristées à sa famille et ses proches.

(Visited 282 times, 1 visits today)

Publié le 03/03/2017

Vous pouvez partager
Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.
Catégories:
Football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti robot *

tv10 thumb