Angers

Une structure dédiée à l’autisme près d’Angers inaugurée aujourd’hui.

Publié

le

Une structure dédiée à l'autisme près d'Angers inaugurée aujourd'hui.

Une structure dédiée à l’autisme près d’Angers inaugurée aujourd’hui.

Aux portes d’Angers, entre Écouflant et Saint-Sylvain-d’Anjou se construit actuellement un écoquartier. S’étendant sur 46 hectares de terrain, ce quartier est divisé en trois projets : Vendange, Provins et Baronnerie. Au coeur du quartier Provins s’ouvre aujourd’hui,un service d’accueil pour enfants présentant des Troubles Envahissants du Développement dédié à l’autisme.

Situé au Cœur du quartier de PROVINS BARONNERIE, non loin de l’hippodrome d’Ecouflant et spécialement conçu pour l’accueil de jeunes de 6 à 16 ans souffrant d’autisme, ces bâtiments couvrent 2000 m2 sur une superficie de 5300 m2.

« Le défi de la maison de Provins, c’est d’accueillir au cœur de la Ville, dans un environnement calme et harmonieux, une trentaine d’enfants souffrant de Troubles du Spectre Autistique, pour les amener à trouver leur place de vie dans une société ressentie comme moins agressive à leur égard. 3 mots clés résonnent pour nous : Autisme, Solidarité, Inclusion. » indique Jean-Pierre VILLAIN,Président de la Fédération Générale des PEP qui gère la Maison Provins.

A l’intérieur de la structure dont la réalisation a été conduit par la Sodemel, des espaces spécifiques ont été créés : salle favorisant la communication autour de structures sensorielles et aquatiques, unités de vie en internat pouvant concilier vie collective en tout petits groupes mais aussi favorisant l’intimité et l’apaisement. Ces espaces permettent des actions qui s’appuient sur des pratiques éducatives pragmatiques et comportementales : actions permettant la structuration des lieux de vie et des séquences, actions vers une possible émergence du langage, pratique comportementale centrée sur la vie quotidienne et l’acquisition d’autonomie et de socialisation. Pour cela, une grande place d’ouverture à la famille et à la fratrie doit permettre de répondre aux souhaits de collaboration, d’aide et de soutien de chacun.

La direction favorisera en 2015, des formations collectives sur le thème des approches éducatives structurées et comportementales de type ABA, et de la gestion des crises et comportements. Actuellement, le service, d’une capacité de 26 places se présente comme suit : 20 places en accueil permanent dont 10 en internat, 6 en semi-internat. L’établissement, sur 6 places, pratique également l’accueil temporaire avec une large amplitude d’ouverture, afin de répondre au plus prêt aux besoins des enfants et des familles.

Un projet de recherche par une liaison avec le Centre Ressource Autisme, l’Université d’Angers et le CHU autour
du numérique et un projet « Handi chien » en liaison avec l’Université de Rennes, (L’animal étant un lien entre les enfants, le personnel, les familles et le monde extérieur.) seront aussi développés au sein de la structure.
.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
5 Commentaires

5 Commentaires

  1. Pingback: Une structure dédiée à l'a...

  2. Pingback: Une structure dédiée à l'a...

  3. CACHET

    3 juin 2015 at 17 h 40 min

    Bonjour, je m’étonne que l’on présente cette structure comme une nouvelle création alors que c’est juste l’IME la Chaussée qui emménage dans ces nouveaux locaux. Cette IME n’a jamais été performant en matière d’autisme, personnel démuni pas formé à l’autisme !! Alors j’aimerai bien savoir comment et en si peu de temps aujourd’hui cet IME serait devenu la structure idéale pour les enfants avec autisme. Je suis très surprise que les ARS soutiennent de tels projets alors que des parents se battent pour avoir une structure innovante avec les recommandations de l’HAS, comme l’ABA. Je tiens à signaler que l’on ne fait pas de l’ABA avec une formation de 4 jours et que mal fait cela devient vite maltraitant. Enfin voilà cet article est juste de la désinformation. Dommage sur papier le projet semblait vraiment bien !

  4. VIVI

    3 juin 2015 at 18 h 19 min

    Tout est dit par le commentaire de « CACHET ».
    Ont il des psychologues ABA ? Sont ils supervisés par des BCBA ?
    Qu ils se rapprochent d’une association qui fait vraiment de l ABA dans le Maine et Loire, comme Pas à Pas 49 !!!

  5. LO

    12 septembre 2016 at 13 h 12 min

    Bonjour, j’aimerais savoir comment contacter la structure. numéro de téléphone ou adresse mail?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 7 = 1