Réforme territoriale : Jacques Auxiette, « ni démantèlement ni fusion forcée, les Pays de la Loire ont été respectés »

Jacques Auxiette, Président de la Région Pays de la Loire

Jacques Auxiette, Président de la Région Pays de la Loireito

En adoptant la nouvelle carte des régions en première lecture, les députés ont choisi de maintenir la Région des Pays de la Loire dans ses frontières actuelles.

« Le souhait quasi unanime des acteurs ligériens et d’une grande partie de la population de rester une région unie a été respecté par les députés » déclare Jacques Auxiette, Président de la Région des Pays de la Loire. Les arguments que nous avons développés ces derniers mois sur la pertinence démographique, économique et sociale des Pays de la Loire ont été entendus. En ce sens, le vote de l’Assemblée Nationale constitue une première satisfaction ».

« La seconde satisfaction que nous pouvons exprimer concerne le renoncement à nous fusionner de force avec nos voisines du Centre ou encore de Poitou-Charentes » précise Jacques Auxiette pour qui « seule l’hypothèse d’une fusion avec la Bretagne était pertinente, si fusion il devait y avoir… Les députés socialistes étaient d’ailleurs majoritairement acquis à cette idée, c’est l’absence de consensus en Bretagne qui a empêché qu’elle devienne dès à présent réalité ».

« Ce scénario n’est pas pour autant définitivement derrière nous mais bien devant nous ! » poursuit le Président de la Région des Pays de la Loire. « Un travail devra être engagé dans les prochaines années pour renforcer les coopérations déjà existantes, et en développer de nouvelles afin d’avancer dans la sérénité et la confiance vers l’union de nos deux régions. Il appartiendra à une nouvelle génération d’élus d’impulser cette démarche et de renouveler le cadre des relations Bretagne-Pays de la Loire ».

Par ailleurs, l’encadrement strict par la loi du droit d’option des départements qui souhaiteraient changer de Région est une nouvelle rassurante pour Jacques Auxiette. « Nantes est une capitale régionale dynamique avec des liens et des effets d’entraînement bien au-delà du département de Loire-Atlantique, pour l’ensemble du territoire régional : il est impensable d’en priver les 4 autres départements ».

Prudent, Jacques Auxiette rappelle toutefois que le texte sera examiné en seconde lecture à l’automne, au même moment que le volet de la réforme territoriale portant sur les compétences et les articulations entre échelons territoriaux.

« Cette étape sera primordiale, bien plus que ce redécoupage que personne ne réclamait ni n’attendait. Ce dont les Régions ont besoin, ce sont des moyens juridiques et financiers pour agir, libérées des contraintes d’un Etat encore trop présent dans le jeu local. » Jacques Auxiette confirme son intention de contribuer à ce prochain débat « pour être entendu sur des questions urgentes qui doivent permettre de renforcer l’efficacité de l’action publique au service des territoires et des populations, de la croissance et de l’emploi ».

 

Publié le 23/07/2014

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Comments

  • Monsieur Auxiette et son compère Ayrault veulent continuer à gaver les nantais (et accessoirement les rennais en cas d’union avec la Bretagne) au détriment des autres villes de la région dont Angers.
    Angers et son identité ligérienne, qui s’est développée en même temps que la province de l’Anjou au passé prestigieux, qui c’est enrichie et développée grâce à sa position géographique et aux échanges avec TOUTES les provinces voisines va devenir très vite une banlieue nantaise (au même rang que St Nazaire)grâce aux élus angevins, qui n’ont pas compris qu’ils servent d’idiots utiles aux nantais empêtrés dans LEUR problème d’identité mi-bretonne mi ligérienne…
    c’est à mourir de rire !!!

    barreau 24 juillet 2014 12 h 11 min Répondre
  • Messieurs les élus du 49, posez-vous ces questions:
    – en quoi cette fusion que vous voulez tellement (et que les bretons ne veulent pas) est-elle la seule et meilleure solution d’avenir pour l’Anjou ?
    -depuis des années le Maine et Loire et notamment Angers sont vampirisés par Nantes, en quoi leur dépeçage en cas de fusion par le duo Nantes-Rennes nous sera-t-il bénéfique ?
    -Pourquoi vouloir persister dans cette erreur alors que nous avons la possibilité d’envisager notre développement sur des bases plus équilibrées avec d’autres villes de taille et de culture comparables (Le Mans, Orléans, Tours) ?
    -Expliquez-moi également pourquoi pendant des années les choix politiques aient été uniquement tournés vers Nantes et la Bretagne au point d’oublier que le Maine et Loire n’est pas le Finistère et qu’autour de nous il y a d’autres territoires ?
    -Pourquoi refuser, voire ultime mépris, ne pas écouter les arguments et dialoguer avec nos frères ligériens de la région Centre qui souhaitent construire un avenir commun avec nous ?

    Barreau 24 juillet 2014 12 h 12 min Répondre
  • Pingback: Réforme territoriale : Jacques Auxiette,...

  • @Barreau : Vous n’êtes pas si éloigné des Bretons, l’affectif prime trop dans vos commentaires, vous êtes aussi très perspicace, c’est bien ! MAIS…
    Les Angevins ne sont pas des moutons, ce n’est pas aux nantais de choisir pour eux, de la même façon que l’on vote pour ou contre Mr Auxiette ou Mr Ayrault…

    TR53 25 juillet 2014 10 h 34 min Répondre
  • Si, Si, les angevins sont malheureusement dans l’ensemble, des moutons ou des passifs voir des indifférents. c’est leur grand défaut…

    Barreau 25 juillet 2014 17 h 17 min Répondre
  • bien dommage,il aurait été bien de démantelé les pays de Loire,région qui n’a aucune identité ,ou bien fusionné avec la Bretagne région porteur et connu dans le monde.sinon donnée Maine et Loire et la Sarthe a la région centre,la Mayenne et la Loire atlantique a la Bretagne,quand a la Vendée au Poitou! mais la reforme n’est pas finis ils risquent dit y avoir des changements!donc attendons!

    tsiga 26 juillet 2014 21 h 49 min Répondre
  • Jacques Auxiette ne devrait pas crier victoire trop tôt.
    Le démantèlement des Pays de la Loire pourrait revenir à l’Assemblée en seconde lecture.
    Il y a maintenant une alliance objective Bretagne/Centre pour démanteler sa chère (dans tous les sens du terme) région.
    Reste à savoir qui aura le plus de poids auprès de l’Elysée : le lobby PdL ou le lobby breton renforcé par les Orléanais et les Tourangeaux ?
    Pas sûr que MM. Ayrault et Auxiette, qui ont leur avenir derrière eux, sortent gagnants !

    Angel49 1 août 2014 11 h 02 min Répondre
  • Et si les habitants de pays de Loire demandais sa dislocation par la manif?

    Si j’ai bien compris Nantes vampirise Angers?
    Pourquoi n’avez vous pas manifester? cela vous plait-il?

    Des études ont été faites au niveau économique sociale culturelle et politique sur la Bretagne?

    fusionner la Bretagne et pays de Loire amènera Angers aux rangs de petites villes.

    fusion Bretagne Pays de Loire: 41% du PIB de la France
    mettre le 44 avec la Bretagne 30%

    alors culturellement on serait appauvris mais économiquement se serait une catastrophe pour vous

    Jan 1 août 2014 15 h 53 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + = 22

tv10 thumb