La tribune du jour

« Quand le Roi Béchu parle, la Cour se prosterne et la populace est priée de se taire ! », selon Angers Citoyenne et Populaire

Publié

le

Le collectif soutenant la liste « Angers Citoyenne et Populaire »

Spectacle affligeant hier soir lors des vœux du Maire Christophe Béchu au complexe Jean Vilar de la Roseraie. Ce n’était pas un « évènement républicain », mais une cérémonie à la gloire du Roi Béchu organisée à grands frais (écrans géants, champagne, petits fours…) avec l’argent des angevins. Dans l’assistance peu d’habitants des quartiers, peu de représentants du peuple angevin, mais toute la Cour, l’oligarchie, le gratin des puissants et des obligés du Roi Béchu étaient présents pour rendre hommage au monarque : Évêque, Général, Préfet, PDG des grandes entreprises…

Mais quand des habitants du quartier soutenus par des militants de la France Insoumise et d’Angers Citoyenne et Populaire ont eu l’outrecuidance de venir perturber cette cérémonie en huant le Roi et en lui demandant des comptes, toute la bonne société présente s’est indignée.

On nous reproche la « violence » des propos et des huées. Mais qui fait preuve de violence, sinon celui qui expulse des migrants et des mal-logés, celui qui coupe les budgets des services publics et sociaux, celui qui met de l’argent dans des équipements neufs pour les habitants des beaux quartiers au détriment des pauvres et des précaires, celui qui coupe les arbres et bétonne la ville, et qui ensuite vient pavaner devant son parterre de courtisans en affirmant qu’il agit pour les angevins et le climat ?

Où est la démocratie lorsque des dizaines de policiers, miliciens du pouvoir pour l’occasion, contrôlent à 3 reprises les habitants du quartier venus participer à cet évènement « républicain », les interpellent par leurs prénoms, et leur intiment de retirer leurs casquettes ?

Que leur vaut un tel traitement, si ce n’est une pure discrimination en raison de leurs vêtements, couleur de peau ou origine sociale ? Est-on obligé de porter un costume, d’être blanc de peau ou d’afficher son appartenance à la classe dominante pour avoir le privilège d’entendre le monarque ? Les joggings et casquettes choquent-ils les puissants venus pour une fois dans le quartier populaire de la Roseraie ?

Où est la démocratie lorsque des habitants des quartiers et militants insoumis qui cherchent à se faire entendre dans cet événement public sont tout à coup encerclés par des policiers en civil, et que ces armoires à glace leur intiment de se taire ? Où est la démocratie lorsqu’un adjoint au Maire s’en prend physiquement à un représentant du quartier pour ne pas lui avoir serré la main ?

Quant à la dite « opposition » municipale, des socialistes aux membres d’EELV en passant par leurs alliés macronistes, vous ne les entendrez pas : leurs bouches étaient pleines de petits fours et leurs mains trop occupées à serrer celles des puissants. Tant d’années passées au service du pouvoir, c’est dur de s’en défaire…

Angers Citoyenne et Populaire, liste candidate aux municipales 2020 à Angers

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 26 = 35