Economie

MEDEF Anjou : retour sur une année tourmentée

Publié

le

Bertrand Schaupp énonçant son discours de voeux pour l’année 2019

Mardi 8 janvier, le Président du MEDEF Anjou Bertrand Schaupp a présenté ses vœux à la Maison des entreprises à Angers. Il en a profité pour faire le bilan de l’année 2018 et s’est exprimé sur le mouvement des Gilets jaunes.

« Le gouvernement a su éteindre l’incendie »

Si Bertrand Schaupp espérait une hausse de la croissance en 2018 suite à une belle année 2017 pour les entreprises angevines, le mouvement des Gilets jaunes à particulièrement « perturbé l’activité économique et le moral des chefs d’entreprise » estime-t-il. Selon lui, l’État a sa part de responsabilité à travers la « pression fiscale » exercée d’une part, et de « l’inégale répartition des richesses » de l’autre, considérant que les classes moyennes sont les plus impactées. Il félicite cependant le gouvernement d’avoir su « éteindre l’incendie » par les mesures prises, notamment via la prime de fin d’année (non imposée à l’employeur par le Code du travail) promise par le Président Macron.

« 1500 à 2000 nouveaux emplois directs »

Le Président du MEDEF Anjou craint que les mouvements sociaux ne continuent en ce début d’année 2019 mais affiche toutefois un visage optimiste et promet de belles perspectives pour l’année en cours. « 1500 à 2000 nouveaux emplois directs » devraient voir le jour en Anjou annonce-t-il, comptant sur Louis Vuitton qui a promis d’en créer 500 dans la région et Verisure qui souhaite faire de même d’ici l’horizon 2024.

« De fortes disparités »

Alors que Bertrand Schaupp tient à rappeler que les Pays de la Loire est la région qui affiche le taux de chômage le plus faible de France (7,4%), il se mécontente d’observer des « fortes disparités entre Angers, Cholet, Saumur et Segré » et s’étonne de constater que « paradoxalement 40% des chefs d’entreprises du territoire n’arrivent pas à trouver du talent ». Il se félicite toutefois du démarrage des échanges avec le Conseil Départemental pour la mise en place d’un logiciel informatique permettant de mettre en lien les allocataires du RSA et les jobs présentés par les entreprises. Bertrand Schaupp espère voir cet outil émerger avant la fin de l’année 2019.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 4