La pré-plainte en ligne déjà en place dans le Maine-et-Loire

Lancé depuis le 7 janvier dernier dans tout le Maine-et-Loire et spécialement dans l’agglomération angevine le dispositif de pré-plainte en ligne a été présenté cette semaine à la préfecture par Stéphane Chipponi (directeur de cabinet), Françis Wetta (directeur de la sécurité publique) et Frédéric Monin (lieutenant colonnel de la gendarmerie) tous en charge du projet.

Le dispositif de pré-plainte créé depuis quatre ans sous forme de test dans deux départements (en Charente-Maritime et dans les Yvellines) a été généralisé depuis le 7 janvier dans tout le grand ouest, il sera effectif dans tous l’hexagone dès le 4 mars prochain.

Essentiellement réservé aux attaques contre les biens dont la victime ne connait pas les auteurs (ce qui représente 75% de l’ensemble des plaintes). Elle exclue donc toute situation d’urgence et les atteintes aux personnes qui nécessitent un contact direct avec la police ou la gendarmerie.

Ce site internet du gouvernement a donc pour but de réduire le délai d’attente lors du dépôt de plainte dans les locaux de police. Ceci permet un gain de temps aux victimes et un meilleur accueil. De ce fait, les services de police se modernisent avec l’utilisation des nouvelles technologies.

Il suffit de se rendre sur le site www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr et de remplir un formulaire très précis (avec détail et explications des faits) d’une durée de 10 à 15 minutes qui aboutira a un contact téléphonique des services de police et de gendarmerie sous les 24 heures qui suivent. Afin que la plainte soit validée il est nécessaire que le plaignant vienne signer dans les locaux de police ou de gendarmerie, ce qui transformera cette pré-plainte en une plainte réelle.

Cette nouvelle forme de plainte est une réelle avancée pour le gouvernement qui n’attend pas pour autant d’objectifs précis (les pré-plaintes ne représentaient que 3% dans l’ensemble des plaintes durant les test) . Depuis le début de la semaine, les commissariats de police et les gendarmeries du département ont reçu 13 plaintes grâce à ce dispositif.

Publié le 13/01/2013

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Angers · Cholet · Edition · Justice · Saumur · Segré · Vie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

49 − 40 =