Angers

« Premiers Plans à Angers » ça commence ce soir !

Publié

le

Archives - Credit AM / L’événement culturel angevin commence ce vendredi 22 janvier à la grande joie des cinéphiles. Il nous réserve de beaux moments de cinéma. Rappel de ce qui est à venir avec Claude-Eric Poiroux, co-créateur et délégué général du festival Premiers Plans .

Archives – Credit AM / L’événement culturel angevin commence ce vendredi 22 janvier à la grande joie des cinéphiles. Il nous réserve de beaux moments de cinéma. Rappel de ce qui est à venir avec Claude-Eric Poiroux, co-créateur et délégué général du festival Premiers Plans .

L’événement culturel angevin commence ce vendredi 22 janvier à la grande joie des cinéphiles. Il nous réserve de beaux moments de cinéma. Rappel de ce qui est à venir avec Claude-Eric Poiroux, co-créateur et délégué général du festival.

« La couleur de ce festival est rouge » explique Claude-Eric Poiroux en désignant l’affiche du festival. Jack Nicholson « jouant avec le monde » dans Vol au-dessus d’un nid de coucou, est mis à l’honneur sur cette affiche qui capte immédiatement le regard. Le film fête ses 40 ans et rentre dans le catégorie d’une rétrospective sur le réalisateur Miloš Forman. Un film magnifique pour un festival qui permet de le « découvrir, pour les plus jeunes générations » ou de le redécouvrir sur grand écran et dans de bonnes conditions. Les 14 films de ce réalisateur sont à l’affiche et permettront d’apprendre à connaitre la filmographie d’un auteur avec un lien puissant avec l’Europe. Miloš Forman est aussi un moyen de lier le festival. Arnaud Desplechin, le président du jury, est « fou de Forman » et présentera Valmont. Claude-Eric Poiroux explique qu’il faut absolument voir ou revoir celui-ci, « c’est un film magnifique ».

Arnaud Desplechin et Laetitia Casta, respectivement président et vice-présidente du jury se prêtent au jeu et reviennent tous les deux à ce festival. En effet Desplechin avait été révélé et sacré grand champion du festival en 91, avant Cannes, en remportant la même année le prix du jury pour le meilleur scénario et le prix du jury pour le meilleur film. Laetitia Casta quant à elle avait accepté de remettre un prix, il y a quelques années. Elle est là pour repérer les nouveaux talents et s’imprégner de cet esprit de première réalisation car elle est en passe de le devenir elle-même.

D’autres rétrospectives sont à surveiller, notamment le cinéma intime et disruptif d’Alain Cavalier. Son film Pater sera présenté par Vincent Lindon, jeudi 28. Dans ce film, Vincent Lindon y joue le premier ministre d’un Alain Cavalier, président. Il y aura également Jean Rochefort pour présenter un autre film de Cavalier, Un étrange voyage, mercredi 27. « Un réalisateur qui peut inspirer les nouvelles générations de cinéastes » précise Claude-Eric Poiroux. Egalement Michael Lonsdale, un acteur qui peut aussi bien jouer du « James Bond que du Margerite Duras ». Il restera une grosse partie de la semaine et à accepter de présenter certains de ces films au public. En somme un programme chargé pour un festival de prestige qui commence ce soir avec l’avant première du nouveau film de Bouli Lanners « Les Premiers, Les Derniers ».

Axel Chouteau

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 23 = 24