Angers

Saccage du local militant de l’Etincelle : la municipalité d’Angers et Quazar condamnent

Publié

le

Saccage du local militant de l’Etincelle : la municipalité d’Angers et Quazar condamnent (DR)

Le local de l’association Etincelle, installé à Angers a été vandalisé dans le week-end du 9 au 11 janvier.

Le weekend du 8 au 11 janvier dernier, le local de l’association de militants d’extrême gauche « l’Etincelle », installé boulevard du Doyenné à Monplaisir, a été saccagé par un group de nationalistes angevins. Ces dégradations revendiquées par le groupe « Nationalistes Angers » ont suscité des réactions, notamment dans la majorité municipale. En effet, la ville d’Angers a posté sur son twitter ce message : « La presse s’est fait l’écho ce matin du cambriolage d’un local associatif. La ville d’Angers condamne avec la plus grande fermeté tout extrémisme, violence, exaction. Qu’un groupuscule les revendique avec l’idéologie nazie ajoute à l’inacceptable de l’ignominie »

Ce n’est pas tout, puisque l’association LGBT Quazar a publié un communiqué pour apporter son soutien à l’association L’Etincelle. « QUAZAR apporte tout son soutien à L’Étincelle, à ses membres, et condamne fermement l’attaque menée contre ce lieu militant, associatif et autogéré d’Angers, entre le 8 et le 11 janvier dernier. Depuis, des néonazis ont revendiqué, photos à l’appui, le saccage de l’Étincelle sur une messagerie cryptée, au nom d’un groupe inconnu « Angers nationaliste »« 

Quazar dénonce dans ce communiqué le « silence » de Christophe Bechu, maire d’Angers, sur ces dégradations. « Les condamnations ne peuvent pas être politiquement sélectives quand Angers devient un terreau fertile aux manifestations d’une idéologie qui doit rester dans les poubelles de l’histoire. »