Justice

Une délégation politique du Maine-et-Loire a rencontré le Ministre de la Justice pour évoquer la future maison d’arrêt de Trélazé

Publié

le

Une délégation a rencontré le ministre de la Justice pour évoquer le dossier de la Maison d’arrêt qui s’installera à Trélazé. Crédit : Stella Dupont

Une délégation, composée du maire d’Angers et de Trélazé, de la député de la 2e circonscription de Maine-et-Loire, le préfet de Maine-et-Loire et une membre de la commission des lois à l’Assemblée Nationale, ont rencontré le Ministre de la Justice pour évoquer le sujet de la future maison d’arrêt de Trélazé.

Ce mercredi 20 janvier, le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Éric DUPOND-MORETTI, à reçu, à Paris, une délégation d’élus angevins conduite par Christophe BÉCHU, Maire d’Angers et Président d’Angers Loire Métropole, et composée de Marc GOUA, Maire de Trélazé, Stella DUPONT, députée de la 2e circonscription de Maine-et-Loire, et Nicole DUBRÉ-CHIRAT, membre de la Commission des lois à l’Assemblée Nationale, ainsi que du Préfet de Maine-et-Loire, M. Pierre ORY, pour « évoquer le projet de construction d’un nouvel établissement pénitentiaire à Trélazé« .

Ce projet, qui vise à remplacer la maison d’arrêt d’Angers ouverte en 1858, avait été retenu en 2014 par le Ministère de la Justice « dans le cadre du Plan immobilier pénitentiaire« . L’absence d’informations sur l’état d’avancement du dossier a conduit les élus angevins à saisir le Ministre de la Justice pour obtenir plus d’information. Lors de cette audience, « Éric DUPOND-MORETTI a pu nous rassurer en indiquant que ce dossier était en voie de finalisation. Des expertises complémentaires sont en cours et les acquisitions foncières continuent » a confirmé Christophe Béchu, maire d’Angers. Le projet définitif du nouvel établissement « sera présenté par le Garde des Sceaux lors d’un prochain déplacement en Anjou, dans les prochaines semaines« . Une chose est sur, le ministre de la Justice compte bien faire avancer le dossier précise le maire.