Sante

La dette du CHU d’Angers se résorbe.

Publié

le

Crédit AM – Cécile Jaglin-Grimonprez, Directrice Générale du CHU d’Angers et Christophe Béchu, Maire d’Angers et Président du Conseil de surveillance du CHU.

Après une situation morose sur le plan financier, la dette accumulée en 2017 par le CHU d’Angers se résorbe. Il ne resterait plus que 6 millions d’euros à trouver sur les deux prochaines années pour un retour à l’équilibre, ce qui n’empêche pas l’hôpital angevin de penser à l’avenir.

La hausse de l’activité en partie sur l’hospitalisation de jour (ambulatoire) et une réduction d’effectifs de 60 personnels sur 6 263 salariés ont permis “d’être dans les temps de passage pour résorber le déficit, conformément aux engagements pris avec l’Agence régionale de santé (ARS) “, ont déclaré conjointement Cécile Jaglin-Grimonprez, Directrice Générale du CHU d’Angers et Christophe Béchu, Maire d’Angers et Président du Conseil de surveillance du CHU.

Une meilleure situation financière que salue l’ARS par l’octroie au CHU angevin “d’une subvention de 4 millions d’euros pour le projet de SSR – Gériatrie”. En 2019, les premières négociations et réflexions seront engagées sur le projet du futur plateau technique des urgences. Un chantier de près de 160 Millions d’euros sur une emprise de 5000 M2. Un chantier colossal pour une livraison estimée entre 2024 et 2025.

Un projet d’établissement devrait être dévoilé à la fin de ce premier semestre.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 7 =