Le Grand Débat dans le Maine-et-Loire, comment ça marche ?

À l’initiative du président de la République, le Gouvernement engage un Grand Débat National sur quatre thèmes qui couvrent des grands enjeux de la nation : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté. Déjà 8 débats sont organisés dans le Maine-et-Loire et dans près de 96 communes du département des cahiers de doléances sont à disposition du public

Le gouvernement a précisé lundi les modalités d’organisation du « grand débat ». Les citoyens sont invités à participer via des réunions locales, ou encore sur une plateforme en ligne créée pour l’occasion et aussi par le biais des cahiers de dolénaces à disposition dans les communes du département.

C’EST QUAND ? Le Grand débat national se déroulera à partir du 15 janvier pour une période de 2 mois.

Qui peut organiser un débat ? « Citoyens, élus et institutions, organisations à but lucratif ou non lucratif : le gouvernement souhaite que le plus grand nombre participe et organise des débats », écrit Matignon. Le préfet de Maine-et-Loire indique sa neutralité et son impartialité « nous sommes ici dans un rôle de facilitateur, aider, accompagner et encourager les initiatives »

En clair, des réunions pourront être organisées partout en Maine-et-Loire, et sous des formes multiples : débats dans les mairies, chez les habitants, sur les marchés ou lieux de travail. Le gouvernement invite également « les maires qui le souhaitent » à organiser ou faciliter l’organisation des débats. En Maine-et-Loire, c’est Pascal Gauci, Sous préfet de l’arrondissement d’Angers qui à en charge cette mission de référent local pour le Grand Débat.

Déjà 8 débats dont organisés sur le Maine-et-Loire et d’autres sont à venir comme ceux organisés par les députés, organisations patronales et syndicales ….

Outre ces réunions locales, des « stands de proximité » seront installés dans des « lieux de passages du quotidien » (gares, lieux publics, etc.), incitant les citoyens à participer au « grand débat ». Des « conférences citoyennes régionales » seront également organisées à partir du 1er mars, avec des Français tirés au sort, qui pourront eux aussi donner leur avis.

Enfin, les citoyens auront la possibilité de contribuer au débat à partir du 21 janvier sur le site granddebat.fr , ou par courrier postal (Mission Grand Débat – 244 boulevard Saint-Germain, 750007 Paris). À noter qu’un numéro vert est également mis en place (0 800 97 11 11 en France Métropolitaine et 01 82 71 03 39 pour l’Outre-Mer).

De quoi peut-on parler ?Comme l’a écrit Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français, le gouvernement compte baliser le « grand débat » sur quatre thèmes : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation des services publics, la transition écologique et la démocratie et la citoyenneté. Des fiches de présentation de ces thèmes, avec des « éléments de contexte et des points de débat », seront disponibles sur le site du « grand débat » pour aider les organisateurs.

Publié le 23/01/2019

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Citoyenneté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 5 =

titre
titre