Robert Guédiguian, son « Premiers plans » à Angers

 

Président du jury des longs-métrages de la 23ème édition du festival de cinéma « Premiers Plans » d’Angers, Robert Guédiguian est très attaché à la capacité qu’a le festival de mettre en valeur et de faire découvrir de nouveaux films.

Sa carrière a démarré en 1980 avec la sortie de son premier long-métrage, Dernier été. Dès ce premier film on retrouve des thèmes, des acteurs, des problématiques sociales qui l’accompagneront durant toute sa filmographie. On y retrouve sa femme, Ariane Ascaride, qui sera d’ailleurs présente le 26 janvier au festival Premiers Plans pour une lecture publique, son acteur fétiche : Gérard Meylan. Ce film comme Marius et Jeannette, qui vaudra à Ariane Ascaride le César de la meilleure actrice en 1998, dépeind la réalité sociale de l’Estaque. Ce quartier marseillais où est né Robert Guédiguian sera aussi le lieu de son prochain film Les pauvres gens, dont le montage a lieu en ce moment. Bref, que demander de mieux pour incarner le président de jury d’un festival sur les premiers films, qu’un réalisateur qui a « un besoin » d’effectuer régulièrement des retours aux sources.

« Un beau festival »

Suite à la sollicitation de Claude-Eric Poiroux, délégué général du festival Premiers Plans, Robert Guédiguian a accepté de devenir le président du jury des longs-métrages, il trouve que c’est un « beau festival car l’idée de travailler sur les premiers films est passionnante ». Pour ce faire, il fallait au minimum une semaine de disponibilité, de manière à être présent sur l’ensemble du festival. Les contraintes de temps au niveau du montage lui ont offert cette semaine de battement entre le montage vidéo et le montage son. Pour l’aider dans sa tâche, il peut compter sur l’actrice espagnole Carmen Maura, qui a notamment reçu le prix d’interprétation féminine à Cannes en 2006, Clémence Poésy qui était à l’affiche du dernier Harry Potter, Yannick Rénier, jeune acteur belge, et Nader T. Homayoun, réalisateur irannien qui a gagné l’an passé le Grand Prix du Jury du festival Premiers Plans l’an passé avec son film Téhéran.

Un festival permettant la découverte

Comme le rappelle Robert Guédiguian, un Premier film, « c’est un moment de découverte ». C’est dans cette optique qu’existe le festival d’Angers. Chaque année, on y découvre une centaine de premiers films venant de l’Europe entière. A Angers, on a pu découvrir des réalisateurs qui possèdent maintenant une renommée internationale, tel que Jim Sheridan, Fatih Akin ou encore Xavier Beauvois. Le festival permet aux réalisateurs de présenter leur film, et ainsi de se révéler au public ainsi qu’à la presse. Comme le rappelle Robert Guédiguian, un festival comme Premiers Plans permet de « voir et de mesurer toutes les tendances du cinéma contemporain : de quoi ça parle, de quoi parle les gens en Europe ».

Publié le 25/01/2011

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Culture · Premiers Plans · Vie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 + = 30