Culture

« Une journée particulière » sur le festival Premiers Plans

Publié

le

Angers- Pour la seconde année consécutive, le Conseil Général de Maine-et-Loire organise, dans le cadre de  » Premier Plans », « une journée particulière ». Cet événement permet à des jeunes de collèges du département d’apprendre comment travaillent les cinéastes.

Comme l’indique Christian Rosello, vice-président du conseil général, l’objectif de cette action est de faire « découvrir aux jeunes autre chose que ce qu’ils ont l’habitude de voir à la télé ou dans les médias ». L’an dernier, lors de la première édition, tout c’est bien déroulé. Les différents établissements qui ont participé à cet événement « étaient tous d’accord pour revenir cette année ». Mais comme l’indique Christian Rosello, « par soucis d’équité, nous avons choisi des établissements différents de l’an dernier ». Cette année, six établissements, comprenant en tout 281 élèves, ont été retenu pour participer à « une journée particulière ». Devant le nombre élevé d’établissement qui souhaitait s’inscrire pour y participer, le conseil général à cherché à faire un choix respectant l’équilibre territorial (Z.E.P., zone rurale, zone urbaine).

Un projet se déroulant en plusieurs étapes


En octobre 2010, les enseignants ont été formés de manière à pouvoir donner les clés aux élèves afin de préparer le tournage. Dès le mois suivant et jusqu’en janvier 2011, les élèves ont imaginé la mise en scène d’une séquence sur le thème du burlesque. Puis le 21 janvier, semaine de l’ouverture du festival, les enfants ont commencé à tourner à raison de 2 classes par jours. Après le festival, au mois de février, les enfants auront l’occasion d’exploiter et de prolonger la journée passée sur le festival en classe. L’évaluation du projet se fera en deux étapes, tout d’abord avec les collégiens eux-mêmes au cours du mois de mars et enfin avec les professeurs en mai ou en juin 2011.

Un plan d’éducation artistique et culturel


Comme l’a rappelé Gérard Pilet, président du Festival Premiers Plans, « le conseil général est présent sur le festival depuis ses débuts et est le second partenaire au niveau des collectivités publique après la ville d’Angers sur un plan financier ». Mais il a rappelé que pour la deuxième année le partenariat s’est étendu, avec la possibilité pour les collégiens de « découvrir le festival de l’intérieur ». « Une journée particulière » s’inscrit dans le cadre du plan d’éducation artistique et culturel. D’autres partenariats sont mis en œuvre, que ce soit avec le C.N.D.C. qui permet aux jeunes de découvrir la danse, Angers-Nantes Opéra qui met en place le même type de partenariat que le festival Premier Plans, ou encore le Chabada qui fait découvrir la musique électronique en proposant aux collégiens de sortir un morceau.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 3