Culture

Réouverture du Musée Pincé le 15 février 2020.

Publié

le

Réouverture du Musée Pincé le 15 février 2020.

Après 15 ans de fermeture, le Musée Pincé rouvrira ses portes au grand public à partir du 15 février 2020.

Ce bâtiment du XVIe siècle a été construit pour Jean de Pincé, maire d’Angers. Par la suite, il a longtemps servi d’hôtel particulier. Hôtel de Pincé, de son nom, est passé de mains en mains durant le XIXe siècle. En 1860, Guillaume Bodinier décide d’acheter l’édifice pour l’offrir à la ville d’Angers afin de mettre en valeur la collection de l’artiste Turpin de Crissé. C’est en 1889 que le musée Pincé ouvre ses portes pour la première fois. Dans les années 2000, ce bel édifice a dû fermer pour être rénové et a terme retrouver sa splendeur passée. C’était également la préoccupation de ces 7 mécénats : le Crédit Agricole et sa fondation, l’Association Angers Musées Vivants, la Fondation du Patrimoine, la SARL Gupta Restaurant Thaï, la Société France Pare-Brise Angers et la Société Benoit Chocolats.

Un chantier de rénovation qui passe par une remise en couleurs des différentes pièces, une modernisation des lumières, la création de scénographie et d’un graphisme atypique. Le musée se sépare en deux parties distinctes : une collection permanente et une exposition temporaire. Le rez-de-chaussée est réservé aux expositions temporaires. Actuellement, il présente une exposition sur la thématique de la mer avec 12 vitrines. Chacune d’entre elle propose une thématique différente des poissons aux guerres antiques en passant par la mythologie et l’exploration. L’objectif est de déambuler « partout dans le monde et partout dans le temps » explique Anne Esnault, Directrice des musées d’Angers. Il y a également un vestibule prévu pour les personnes à mobilité réduite. La structure du bâtiment ne permettant pas la mise en place d’un ascenseur, des tablettes seront à disposition pour que chacun puisse découvrir les œuvres disposées à l’étage supérieur.

La collection permanente sur les civilisations, quant à elle, est présentée au premier étage dans trois salles. La première, qui était auparavant le cabinet d’études de Pincé, sera équipé d’un dispositif de médiation. Un moyen numérique qui permettra aux visiteurs de voyager à travers le temps. La deuxième est dédiée à la civilisation asiatique avec une partie consacrer au Japon et une autre à la Chine. Les visiteurs auront l’occasion de son plonger dans l’esprit avec des parfums de Chine et en essayant des costumes japonais. Enfin, la dernière salle est consacrée à l’Antiquité et à l’Amérique précolombienne. Des dispositifs de simulation seront installés dont un sur l’Egypte et ses rituels funéraires. Les visiteurs pourront ainsi créer leur propre momie virtuelle.

La mise en place d’une sculpture d’art contemporaine en extérieur est envisagée. Une façon d’harmoniser les musées et de mixer les styles artistiques. Mais actuellement le musée est d’ores et déjà prêt à ouvrir ses portes. Quelques pièces, les textes et les dispositifs de médiations doivent être intégrés. Mais rassurez-vous tout sera fin prêt pour la réouverture le 15 février.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 1