De nombreuses personnes réunies contre l’antisémitisme place du Ralliement à Angers et un incident. [VIDEO]

Des manifestants brandissent un papier « Non à l’antisémitisme » sur le parvis du Grand Théâtre.

Moins d’un millier de personnes étaient rassemblées ce mardi place du Ralliement à Angers pour dire non à l’antisémitisme. Malgré quelques heurts en début de manifestation, c’est dans une ambiance silencieuse et pesante que se sont rassemblés élus et citoyens.

Un appel au rassemblement

Ce mardi place du ralliement à Angers, c’est dans une ambiance feutrée que se sont rassemblés moins d’un millier de personnes désireuses de lutter contre la montée de l’antisémitisme. L’initiative lancée par le parti socialiste à l’échelle nationale prévoyait de nombreux rassemblements un peu partout en France. L’objectif, rassembler citoyens et élus politiques autour d’un même combat. Cet appel au rassemblement fait écho aux chiffres annoncés par le Ministère de l’Intérieur selon lequel les faits antisémites ont augmenté de 74% l’an dernier.

Des heurts avant un retour au calme

La manifestation a débuté à 17h avec la prise de parole d’un Gilet jaune sous le Grand Théâtre faisant face à la foule. Derrière lui, quatre autres Gilets jaunes tendent une banderole avec inscrit « Un autre monde est nécessaire, humain juste et solidaire ». Très vite, le discours de l’homme au micro vrille : « Cette montée de l’antisémitisme est de la faute de nos dirigeants politiques » s’exclame-t-il devant les manifestants. Rapidement, des huées émanent de la foule, « dehors » entend-on en direction du Gilet jaune. Le silence du recueillement est interrompu pendant quelques minutes. Un homme tente même d’arracher la banderole des mains des Gilets jaunes. Plusieurs élus et citoyens viennent apaiser la situation et convainquent l’homme de poser le micro. Plusieurs minutes suffisent au retour au calme.

Le Maire de Trélazé Marc Goua, présent parmi les manifestants ce mardi, s’est dit inquiet de la montée des actes antisémites en France. « Il y a une véritable montée de la haine en France, c’est inquiétant. On banalise de plus en plus la violence, ça ne peut pas continuer. Quand on dépasse les bornes, il n’y a plus de limites ! » nous dit l’élu en citant Alphonse Allais. « C’est inacceptable ce qu’il se passe, nous dit une autre manifestante, aujourd’hui on cultive l’indifférence ».

Dans un silence émouvant, une vingtaine de personnes brandissent un papier face à la foule avec inscrit « Non à l’antisémitisme », alors que d’autres allument des bougies au pied des marches de l’estrade du Grand Théâtre, sous les applaudissements de la foule.

Publié le 19/02/2019

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Citoyenneté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

63 + = 71