« La tragédie de Macbeth »: l’oeuvre pleine de promesses à découvrir au Quai à Angers

Crédit MB – de gauche à droite ; Roger Stéphane, Valadié Dominique, Frédéric Bélier-Garcia

Ce jeudi 22 Février avait lieu la conférence de presse de « la tragédie de Macbeth » de Shakespeare mise en scène par Frédéric Bélier-Garcia

Accompagné des deux acteurs principaux de la pièce, en l’occurrence Dominique Valadié et Stéphane Roger, ainsi que de Louise Chevillotte, le metteur en scène de « la tragédie de Macbeth » de William Shakespeare, Frédéric Bélier-Garcia nous en apprend plus sur ses inspirations, ses idées, le choix des acteurs, ainsi que sur sa vision de l’œuvre.

Cette pièce est une « histoire ancienne » pour F.Bélier-Garcia, le metteur en scène à la carrière déjà bien remplie estime que l’idée de cette pièce remonte à sa thèse, avant d’enseigner la philosophie aux Etats-Unis, « ce texte m’a hanté, les œuvres de Shakespeare me semblait être une montagne » dit-il. « La tragédie de Macbeth » qui ne fait pourtant pas partie des œuvres les plus connues de Shakespeare interroge sur « Qu’est-ce que l’homme ? » selon Bélier-Garcia, et c’est en conséquence de la complexité de l’œuvre que ce dernier a choisi de mettre en scène 8 acteurs soutenus par un cœur de 35 amateurs qui entourent « l’épicentre qui est le couple ». Car cette pièce fait résonner avant tout « l’image d’un couple où le désir et la force circulent » nous dit Bélier-Garcia, qui précise en outre que les deux acteurs qui interprètent le couple, Dominique Valadié dans le rôle de Lady Macbeth et Stéphane Roger dans celui de Macbeth « donnent une image splendide et noire de la circulation du désir entre eux ».

Le scénariste, qui évoque son œuvre avec passion, doit la traduction de l’œuvre à Yves Bonnefoy, dont il fait l’éloge en ventant « l’élégance de la phrase qui font du texte une poésie de la renaissance qui raconte l’horreur du monde ». Dominique Valadié justifie son attrait et sa présence dans cette pièce par une phrase toute simple mais qui veut dire beaucoup sur l’impact de l’œuvre sur les acteurs, « Ca ne se refuse pas » balance l’actrice presque étonnée par la question qui lui était posée. « C’est une œuvre majeure, puis j’avais très envie de travailler avec Frédéric » précise t-elle.

Le spectacle sera lancé le 13 Mars, et se déroulera tout les soirs (20h) sauf le dimanche, jusqu’au 23 Mars. Le mercredi 14 Mars, une rencontre est même organisée juste après la représentation, avec la possibilité de rencontrer les protagonistes de l’œuvre.

BOURON Mallory

 

Publié le 22/02/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Le Quai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.