Les opposants angevins à l’aéroport de Notre-Dame Des Landes manifestent demain à Angers

AM/ Les opposants à l’aéroport, présents à la cérémonie des vœux du Maire.

Une manifestation qui partira de la place du Ralliement est organisée demain à 16h par les opposants à l’aéroport de Notre-Dame Des Landes. Ils entendent protester contre la campagne de communication faite pour le projet d’aéroport de Notre Dame Des Landes et notamment sur les panneaux publicitaires d’Angers.

Le Collectif de Citoyens Angevins contre le Projet d’Aéroport de Notre Dame Des Landes veut dénoncer par l’intermédiaire de cette manifestation la campagne de communication faite par la Ville d’Angers et Angers Loire Métropole pour le projet d’aéroport de notre Dame Des Landes via, entre autre, des panneaux publicitaires lumineux.

Selon les opposants au projet d’aéroport, cette campagne coûtera 300 000 € et sera répartie entre les collectivités des régions Bretagne et Pays de la Loire. Cette communication régionale est lancée par le Syndicat Mixte Aéroportuaire du Grand Ouest pour défendre la réalisation de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont le Président de ce syndicat mixte est Jacques Auxiette, Président de la Région des Pays de la Loire.

Cette campagne de communication, lancée le lundi 18 février se trouvera aussi dans la Presse Quotidienne Régionale, les radios ayant une onde d’écoute sur l’Ouest, dans les principales gares des villes des deux régions. Et par l’intermédiaire d’internet, avec le site : http://leblogdelaeroportdugrandouest.eu/.

Pour les opposants à l’aéroport, cette campagne cherche à « redonner du sens à un projet qui est pourtant passéiste, couteux, inutile, et destructeur ». Le titre de la manifestation de demain « Et vous ? Que feriez-vous avec 300 000 € pour la collectivité ? » a pour but de dénoncer une campagne de communication qu’ils considèrent couteuse pour les angevins.

Publié le 22/02/2013

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Comments

  • Le coût de 300 000€, ce n’est pas « selon les opposants », comme le dit l’article. Auxiette a confirmé et revendique cette action de pub. Pour lui, afficher des panneaux et faire la pub, c’est cela le débat démocratique !
    Il est juste honteux de dépenser l’argent public dans le but de faire avaler des couleuvres à ce même public, pour un équipement économiquement injustifié et inutile pour la région, et écologiquement mauvais.

    lindien 22 février 2013 16 h 28 min Répondre
  • L’aéroport de Nantes-Atlantique ne sera pas saturé : FAUX !
     Un aéroport optimisé en limite de saturation au-delà de 4 millions de passagers (attendus dès 2016/2017 au rythme actuel de croissance du trafic à Nantes-Atlantique)
     Untraficde5millionsdepassagersd’ici2030quelsquesoientlesscénarios
     Une structure de piste qui ne permet pas d’accueillir les gros porteurs pour des longues distances (vol air
    austral vers la réunion doit faire un stop à Lyon, le vol XL Airways vers Cancun doit passer par Bruxelles)
     Une saturation liée à l’enclavement de l’aéroport dans l’agglomération qui ne permet pas d’élargir l’emprise foncière (air de stationnement des avions insuffisantes, taxiways, parkings…)
     Le modèle d’exploitation des compagnies privilégie désormais les rotations et les temps d’escale réduit ce qui rend indispensable des infrastructures adaptées, notamment les parking et voies d’accès des avions, incompatibles à Nantes-Atlantique à terme étant donné l’évolution du trafic
     36 jours de saturation en 2012 (plus de 14 000 passagers/jour) contre 6 en 2011 avec des conséquences néfastes : retard des vols, trop d’afflux au contrôle des bagages en sous-sol de l’aérogare déjà enclavé, niveau de service détérioré, des horaires de vol recalés à un moment de non saturation mais pas en phase avec les attentes des compagnies, parkings saturés et stationnement sur la voie publique (ex : plus de 200 en août 2012), 300 places supplémentaires de parkings à construire chaque année d’ici le transfert dont une partie éloignée de l’aérogare qui sera reliée par des navettes avec un service moins performant.m

    Génétique 22 février 2013 18 h 20 min Répondre
  • Le trafic aérien va beaucoup augmenter.
    Une évolution de trafic qui suit une tendance générale
     Depuis 1980, le trafic mondial a doublé tous les 15 ans et doublera à nouveau d’ici
    15 ans en améliorant ses performances environnementales (source : IATA)
     34 000 avions seront construits dans le monde d’ici 20 ans
     Airbus et Boeing livrent à eux 2 chaque année plus de 1000 avions et ont signé à eux 2 plus de 1500 commandes d’avions en 2012-Les Echos, 10 décembre 2012
     Un mode de transport qui va croître car peu responsable des GES
     Le transport aérien est responsable de moins de 3% des GES à l’échelle mondiale
     Une consommation réduite de 2/3 en 50 ans (de 4,5 à 3 L aux 100 Km/passagers)
     Une hausse du coût du kérosène pas suffisante pour infléchir la tendance :
     L’étude socio-économique du débat public prévoyait un baril de 60 à 80 dollars. Même à
    100 dollars le trafic a progressé
     Le kérosène représente une part de 35% des coûts pour les compagnies aériennes

    Gédet 22 février 2013 18 h 32 min Répondre
  • Des écologistes sont pour le projet de NDDL, n’est-ce pas Mme Voynet ? Pourquoi les écologistes sont-ils contre le progrès ? Pourquoi ne font-ils que 5% de voix à NDDL ?
    « A l’avenir, le développement de cette desserte se fera davantage par des lignes directes, nationales ou internationales. Il s’agit là d’un élément clé pour l’avenir de ces métropoles, qui apparaît d’autant plus indispensable que monte en puissance la perspective de la saturation des aéroports parisiens. Vous serez d’accord avec moi pour reconnaître que nous avons un effort particulier à réaliser en faveur du rééquilibrage de la localisation des équipements vers l’ouest de notre pays. C’est pourquoi il a semblé nécessaire, compte tenu des nuisances qui pesaient sur les habitants de Nantes, de déplacer l’aéroport actuel sur le nouveau site de Notre-Dame-des-Landes, à une douzaine de kilomètres au nord de la ville » Dominique Voynet-30 Octobre 2000 lors de la séance des questions au gouvernement
     En 2007, les défenseurs de l’environnement écrivaient à propos de ce projet « il semble évident que ce projet contribuera d’une manière appréciable à la décentralisation du trafic parisien. Il évitera à des provinciaux une inutile et nuisante correspondance à Paris. Aujourd’hui certains d’entre eux défilent contre l’aéroport. Ce serait bien de leur rafraîchir la mémoire » Laurent Guimier, Europe 1, Le vrai faux de l’info – 22 novembre 2012 http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Laurent-Guimier/Videos/Pas-de-mafia-de-l- aeroport-1320705/
     Des associations de défense des riverains des aéroports d’Orly et de Roissy opposées aux positions de France Nature Environnement qui s’oppose au transfert de Nantes-Atlantique, au motif que cela revient à cautionner une concentration des nuisances en région parisienne
     Des écologistes et associations environnementales qui ont participé au Grenelle sans s’opposer au transfert qui a été confirmé dans le Grenelle I, le Grenelle II, dans le Schéma National des Infrastructures

    Géraison 22 février 2013 18 h 41 min Répondre
  • Pingback: Les opposants angevins à l’aéroport de Notre-Dame Des Landes manifestent demain à Angers | My Angers.info | ACIPA | Scoop.it

  • Bonjour,

    Vos arguments sont discutables en tous points, mais je vais seulement en reprendre trois:
    1) A Nantes-Atlantique, le nombre de passagers tranporté est effectivement en croissance constante depuis l’ouverture aux compagnies low-cost en 2004 (3,6 millions en 2012 soit 5,5% d’augmentation). Mais ce chiffre est un trompe-l’oeil car c’est le mouvement d’avions (décollages-atterissages) qui doit être pris en compte, et ce dernier est stable : 47 900 rotations commerciales par an, soit moins qu’en 2003, et bien en-deçà des 120 000 possibles ! Le remplissage des avions est simplement optimisé, la marge de progression est par conséquent importante au vu de la stagnation des mouvements d’avions.
    Concernant par ailleurs les perspectives de croissance du trafic aérien, tous les experts internationaux et français les limitent objectivement aux seules zones de l’Asie et du Moyen-Orient ; elles sont négatives pour l’Europe ! Et ces projections réalistes ne dépassent pas 2030 !

    La structure de la piste à NDDL ne permettra pas d’accueillir de gros porteurs, la longueura des pistes étant les mêmes que Nantes-Atlantique…

    Concernant l’accès, pour votre information:
    – qu’une ligne de chemin de fer provenant de Nantes et servant au transport de marchandises longe le site de l’aéroport à moins de 500 mètres. Pourquoi n’a-t-elle jamais été affectée à l’usage des voyageurs ? ;
    – que le tramway nantais s’arrête à 1,5 kilomètre de l’aéroport. Pour quelle obscure raison cette ligne n’a-t-elle pas été prolongée jusqu’au site, obligeant la plupart des voyageurs à utiliser un mode de transport individuel polluant, et accéder à des parkings au coût exorbitant (25% d’augmentation des tarifs pour 2013) ?

    Nicolas 24 février 2013 11 h 33 min Répondre
  • Quelle tristesse de voir tout cet argent dépensé en pure perte pour un aéroport inutile. Il est vraiment dommage que les socialistes gaspillent l’argent public pour imposer un projet que la population ne veut pas (pour répondre à « Géraison », 8 des 10 candidats à la présidentielle étaient contre ce projet, de l’extrême gauche à l’extrême droite).

    Pourquoi ne pas dépenser de l’argent pour les écoles, les hôpitaux, le mal-logement ?

    Les choix de société du PS sont clairs, ils privilégient l’argent des multinationales plutôt que le bien être des populations.

    Jean P. 25 février 2013 15 h 47 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 5 = 8