RATP Dev prend les commandes des transports en commun à Angers

RATP Dev prendra les commandes des transports en commun à Angers.

La délégation de service public (DSP) des transports en commun (bus et tramway) changera de main à partir du 11 mars prochain. RATP Dev prendra la suite de Keolis.

Alors que les offres des deux opérateurs Keolis et RATP Dev sont encore sur la table des discussions d’Angers Loire Métropole, la communauté urbaine semble avoir fait son choix. La balance penche du côté de RATP Dev. Ces derniers prendront la succession de Keolis, aux manettes depuis 1979 sur le territoire angevin.

RATP Dev, un choix évident ?

Si Keolis connaît bien le terrain et a acquis de l’expérience depuis son implantation en Anjou en 1979, RATP Dev fait figure de petit nouveau dans le 49 et se montre plus prudent que leur concurrent.

Particularité logistique de leur part, il proposera plus de tramways et moins de bus que Keolis. Il y aurait ainsi une diminution de la fréquence de passage des tramways mais un gain de plus 100 000 kilomètres (de tramways) parcourus sur l’année par rapport à Keolis.

Mais la principale disparité intervient dans les investissements demandés par les candidats à l’agglomération. RATP Dev demande une contribution plus faible que Keolis à Angers Loire Métropole. Il prévoit également plus de voyageurs que leur concurrent. Logiquement, c’est donc vers RATP Dev que la communauté urbaine se dirigera. Elle sera prochainement la vingt et unième ville de France à passer sous le contrôle de RATP Dev.

Objectifs de délégation

Avec quarante millions de voyages effectués (bus et tramways confondus) en 2018, Angers Loire Métropole souhaite voir ce chiffre augmenter grâce au futur opérateur. Les objectifs de la délégation sont affichés : proposer des solutions alternatives (transport à la demande, covoiturage), baisser les tarifs pour les personnes en situation de handicap (1,50€ le voyage au lieu de 3,40€ aujourd’hui), proposer de nouveaux moyens de paiements (carte bleue, téléphone), acquérir des bus roulant au gaz.

Angers Loire Métropole fixera les tarifs

Malgré un éventuel passage de relais entre les deux opérateurs, Angers Loire Métropole se place au centre du jeu en souhaitant rester maître de certaines compétences. Ainsi, les tarifs seront imposés par la communauté urbaine, tout comme la mise à disposition de locaux. En guise d’exemple, jusqu’à la désignation du prochain délégataire le 11 mars prochain, le loyer de l’agence Irigo située place Lorraine est entièrement pris en charge par Angers Loire Métropole, pour un montant de 100 000 €.

Le délégataire, de son côté, devra principalement se charger de fournir le matériel, le personnel, certains investissements, la mise en relation avec les usagers. Si la décision finale sera rendue par les élus communautaires le 11 mars prochain, la bascule elle s’effectuera au 1er juillet. Pas de changement de nom sur les bus n’est prévu pour le moment.

Publié le 22/02/2019

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 4 =