Culture

La galerie David d’Angers accueille une nouvelle oeuvre de son sculpteur

Publié

le

Crédit photo : CB / De gauche à droite : Manon Joubert, Pascale Roumégoux et Delphine Galloy.

La galerie David d’Angers, seule musée de la ville qui dédie entièrement ses oeuvres à un seul artiste, a inauguré hier soir une nouvelle oeuvre de Pierre-Jean David d’Angers : « Têtes d’après le monument à Foy ». 

Une oeuvre inédite

Cette oeuvre est un bas-relief réalisé par David d’Angers, représentant le général Foy à la Tribune. Il daterait du début du XIXe siècle. Mais il s’agit plus précisément d’un bas-relief qui est une recomposition à partir de plusieurs bas-reliefs qui ornent le tombeau du général Foy, que David d’Angers a réalisé pour le cimetière du Père-Lachaise. « Cette technique de reproduction d’empreinte du bas-relief pour en faire une recréation est quelque chose que l’on ne connaissait pas chez David d’Angers, cela nous révèle donc un aspect de sa production complètement inédit » nous indique Delphine Galloy, conservatrice en charge des sculptures aux Musées d’Angers. « Elle est constituée de 5 tirages partiels en plâtre » précise également Pascale Roumégoux, restauratrice des oeuvres sculptées, provenant du corpus d’oeuvres au monument du général Foy. Ce bas-relief peut être considéré comme un « tableau souvenir », selon Delphine Galloy.

Le soutien de la Ville et des mécènes

« La galerie David d’Angers ayant le plus gros fond d’oeuvres de son sculpteur dans les collections publiques dans le monde, c’est important pour nous de continuer à l’enrichir » précise Delphine Galloy, qui remercie ensuite la Ville : « Je suis touché que la Ville n’ait pas reculé devant l’achat de l’oeuvre, et je salue son courage ». Et le message a été bien entendu et notamment par Mr Alain Fouquet, présent hier soir et adjoint à la Culture et au patrimoine du maire Christophe BECHU. Mais il ajoute aussi l’importance des fonds apportés par les mécènes  car « sans eux nous n’aurions pas pu acquérir cette oeuvre » dit-il. Mr Fouquet remercie donc l’association Madavin et Courant et Chauviré, commiseurs-priseurs. Mais aussi la DRAC et la Région Pays de la Loire. L’étude et la restauration ont aussi été permises par le soutien financier de la fondation d’entreprise Mécène et Loire.

Un message d’espoir

« J’espère que les Angevins apprécieront autant que les restaurateurs, historiens ou encore mes collègues qui ont pu apprécier cette oeuvre » termine Delphine Galloy. Pour les curieux ou amateurs d’art, la galerie David d’Angers est notamment ouverte du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Camille BEDOUX

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Etude et restauration d’un bas-relief de David d’Angers, galerie David d’AngersManon Joubert | Manon Joubert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

23 − = 18