Sante

La télémédecine : l’avenir de la santé en France

Publié

le

Crédit MB – un médecin pratiquant la télémédecine

Après plusieurs années de tests et d’expérimentations, la France va enfin se lancer dans la télémédecine, elle devrait même être remboursée par la sécurité sociale prochainement.

Prendre en charge un patient à distance va désormais devenir réalité, déjà pratiquée par plusieurs médecins, la télémédecine tend à se démocratiser, le gouvernement envisage en effet de faire entrer ce système dans le droit commun. L’objectif principal étant de rendre plus simple et surtout plus rapide les consultations, les suivis de patients ou les résultats des diagnostics.

La technologie au service de la médecine 

A l’instar de la Norvège et du Danemark, précurseurs en terme de télémédecine en Europe, la France va sauter le pas, en effet cela fait parti des priorités du gouvernement en ce début d’année 2018, la télémédecine constitue un enjeu important pour la France et des négociations ont débuté au début de l’année entre assurances maladies et médecins pour réglementer la pratique et fixer les tarifs. La télémédecine pourrait en effet résoudre un certain nombre de problèmes qui subsistent depuis plusieurs années en France au niveau médical, les salles d’attentes médicales bondées vont devenir un lointain souvenir, les résultats des diagnostics et des consultations seront beaucoup plus rapides qu’auparavant, et les rendez-vous moins longs à obtenir.

De même, les consultations à distance visent à améliorer considérablement les avis médicaux pour les lieux isolés où les médecins les plus proches sont à plusieurs dizaines de kilomètres. Il est donc tout à fait plausible et envisageable de voir arriver dans les années à venir des salles de téléconsultations dans les pharmacies ou dans les déserts médicaux.

Télémédecine et diabète : l’accord parfait

En France, les différentes statistiques s’accordent à dire qu’il y a entre 3,3 et 3,7 Millions de personnes diabétiques, soit un peu plus de 5% de la population. Cette maladie ne cesse de se développer au fil des années, touchant de plus en plus de monde, l’Organisation Mondiale de la Santé nous dit même que d’ici environ dix ans, le diabète sera la septième cause de décès dans le monde. Cependant, le diabète semble être l’une des pathologies les plus compatibles avec la télémédecine, ce qui peut constituer un motif d’espoir intéressant pour les personnes souffrant de cette maladie. En effet, le suivi du patient se faisant majoritairement par la mesure du taux de glycémie que celui-ci pratique de manière autonome, ce taux sera donc plus facilement transmissible au médecin prenant en charge le patient, et ce dernier peut, de facto, donner un résultat extrêmement rapide.

BOURON Mallory 

Article Sponsorisé

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

32 + = 37