Manifestation à Nantes. Des journalistes touchés, le Club de la Presse s’insurge.

  Manifestation à Nantes. Des journalistes touchés, le Club de la Presse s'insurge.

DR – Manifestation à Nantes. Des journalistes touchés, le Club de la Presse s’insurge.

Le Club de la Presse Nantes Atlantique constate que le travail des journalistes a été entravé samedi dernier lors d’une manifestation à Nantes « contre les violences policières ».

« Plusieurs confrères ont été touchés par des policiers (flashball, coups de matraques, canons à eau) ou empêchés d’exercer leur profession, à savoir rendre compte de ce qui se passait avec leurs outils de travail : appareils photos, caméras, carnets de notes… » indique ce soir l’association dans un communiqué

« Un journaliste, Anthony Fouchard, qui travaille dans la région nantaise depuis plusieurs années, va déposer ce jour une plainte auprès du Procureur de la République de Nantes après avoir été touché au ventre par un tir de flashball. Comment peut-on confondre un confrère ne disposant que d’un appareil photo avec un manifestant violent envers la police ? » interroge Le club de la Presse.

« Une consœur d’Associated Press a été projetée à terre par un canon à eau avec sa caméra. Un confrère de l’agence SIPA a reçu plusieurs coups de matraque, tandis qu’un étudiant en journalisme explique que la police a exigé de lui qu’il supprime les images qu’il venait de prendre avec son appareil photo. »

« Tout en comprenant les difficultés de la police sur ce genre de manifestation émaillée de nombreuses violences », le Club de la Presse dénonce » ces atteintes au travail des journalistes, rappelle que la liberté de la presse est un principe non négociable qui ne doit pas se limiter aux déclarations de bonnes intentions et doit se vérifier dans les faits. »

Le Club de la Presse Nantes Atlantique vient donc de demander » une entrevue officielle avec le Directeur Départemental de la Sécurité Publique de Loire-Atlantique. »

Publié le 23/02/2015

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Culture · Edition · Vie locale

Comments

  • Soutien total aux forces de l’ordre: il y avait effectivement beaucoup d’appareils photos mêlés aux manifestants. Etaient-ils tous journalistes? Pas certain. Et les journalistes, cette caste auto-proclamée, ne sont pas au dessus des lois…

    Kabik 24 février 2015 7 h 29 min Répondre
    • … Et en quoi ont-ils contrevenu à la loi en couvrant une manifestation? Lorsque vous n’êtes pas certain, vous frappez j’imagine… Vous devez être la loi dans ce cas.

      kadik 24 février 2015 16 h 31 min Répondre
  • MDR … les arroseurs arrosés, pauvres petits  » mammmman bobos »

    Rocheteau 24 février 2015 18 h 08 min Répondre
    • Exact. Si les pavés volaient dans l’autre sens, ce serait le bureau des pleurs….

      kadik 25 février 2015 12 h 05 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

titre