Angers

Théâtre – Les caprices de Marianne mise en scène par Frédéric Bélier-Garcia

Publié

le

Credit Caroline Séjourné - Les Caprices de Marianne en création au Nouveau Théâtre d'Angers

Credit Caroline Séjourné – Les Caprices de Marianne en création au Nouveau Théâtre d’Angers

Le directeur du Nouveau Théâtre d’Angers Frédéric Bélier-Garcia met en scène la pièce classique d’Alfred de Musset « Les caprices de Marianne ». La première représentation aura lieu ce jeudi 26 février.

Frédéric Bélier-Garcia met en scène pour la première fois un théâtre classique français. Après avoir monté deux textes classiques étrangers Keist et Tchekhov. L’envie de s’attaquer à une œuvre d’Alfred de Musset est pour lui naturel puisque c’est un auteur « qui a su capter un moment de sa jeunesse et de ce qu’elle a de plus fiévreux ». Les Caprices de Marianne, l’histoire d’un homme Coelio fou amoureux de Marianne épouse du juge Claudio, Octave le cousin de Claudio essaye d’aider son ami Coelio à conquérir le cœur de Marianne. Les Caprices de Marianne est une comédie virant au tragique. Portrait d’une jeunesse qui ressemble à la génération actuelle, elle ne sait trop quoi faire d’elle-même, elle arrive dans un monde où toutes les convictions sont effritées. Le metteur en scène souligne, « Musset est l’auteur le plus shakespearien des auteurs français ».

Frédéric Bélier-Garcia a demandé la participation du compositeur Vincent Erdeven rencontré il y a deux ans, «Travailler avec un compositeur me semblait plus juste ». Vincent Erdeven est membre du groupe Zenzile et Deltas. Pour cette pièce de théâtre est crée une bande son original. Le metteur en scène souhaite du Schubert pour la base de la création musicale. Le compositeur est allée ensuite vers une musicalité plus rock avec de la guitare, basse, batterie et d’autres sons plus baroque. La musique se veut original et en accord avec la pièce. Pour Vincent Erdeven c’est une expérience enrichissante.

Le personnage principal Marianne est joué par Sarah-Jane Sauvegrain. Ce rôle a été compliqué à trouver. Marianne doit être incarner de manière innocente et forte, deux qualités difficile à marier. Après plus de 150 auditions à travers la France au conservatoire National et du théâtre Nationale de Strasbourg, des auditons parisiennes notamment au cours Florent. Il l’a trouvé, « This is the girl » et Sarah-Jane répond « I am the girl ». L’actrice aime ce personnage qui reste actuelle. Selon elle Musset pointe du doigt la découverte du désir. Le personnage est en résistance, il ne veut tomber ni d’un côté ni de l’autre, « J’ai l’habitude de jouer des rôles excessifs et là c’est le challenge de la retenu, Marianne parle peu, cette espèce de frustration qu’elle peut ressentir je le ressens dans l’interprétation ».

Les Caprices de Marianne pour Frédéric Bélier-Garcia est un « petit joyau du romantisme français ». La première représentation aura lieu jeudi 26 février à 20h30 au théâtre le Quai.

Alix Le Gal

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 25 = 30