Angers

Municipales – Angers. Finances « Stop aux fausses promesses » selon Servir Angers

Publié

le

Credit AM - Laurent Gerault et les colistiers de "Servir  Angers"

Credit AM – Laurent Gerault et les colistiers de « Servir Angers »

Le pôle finance de l’équipe « Servir Angers », Eric GUERRIN, Jean-Paul AYRAULT et Théophile MARTINOT, souhaite réagir aux promesses des candidats BEATSE, ROTUREAU et BECHU.

« A l’écoute des débats, à la lecture des interviews ou questionnaires, comme de nombreux Angevins, nous constatons une fois de plus que la foire aux promesses est ouverte, comme si la situation économique et sociale n’imposait pas d’autres choix !

Accumulation de nouveaux équipements : patinoire, musée dans la prison, quartier de la Nuit, rives nouvelles dès ce mandat…Soit plusieurs dizaines de millions d’euros (120 à 150 M€). Et ce soit disant, sans augmenter les impôts des angevins, alors que la seconde ligne de tramway devra être financée par l’Agglomération, déjà fortement endettée. Qui peut y croire sérieusement ?

Nous dénonçons à trois semaines du scrutin, ces fausses promesses. Si ces investissements se font, les impôts augmenteront soit à la ville, soit à l’agglomération, et sans doute aux deux !

Messieurs Beatse et Rotureau s’étaient déjà engagés en 2008 « par écrit », à faire le centre aqualudique sans augmenter les impôts, dans le programme qu’ils proposaient aux angevins. Trois ans plus tard, en 2011, non seulement les taux d’imposition de la ville augmentaient de près de 5% pour financer la piscine, mais un impôt ménage était créé à l’Agglomération. La double peine était donc appliquée aux angevins. En privilégiant les investissements ludiques, et en négligeant ceux sur l’économie et de l’emploi, la récente étude de l’Express a d’ailleurs montré que notre Ville est une belle endormie, qui décroche.

Quand au candidat UMP, son bilan est également édifiant au Conseil Général avec des investissements non maîtrisés (Terra Botanica, SDIS,…), une dette multipliée par 5 et des impôts qui ont augmenté de près 30% sous son mandat.

Seul le report des investissements de loisirs et la mutualisation des moyens financiers entre la Ville et l’Agglomération nous permettront de ne pas augmenter les impôts. Nous choisissons d’investir sur le pouvoir d’achat et l’emploi, priorités de ce mandat pour l’équipe SERVIR ANGERS. »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Patrick

    27 février 2014 at 22 h 26 min

    Comment se faire passer pour le candidat le moins dépensier de l’ouest alors qu’on propose la ligne de tram la plus coûteuse ? Bon sang m’est c’est bien sûr ! Il suffit d’énumérer dans la même liste les différents projets des autres candidats, comme si chacun prétendait tous les réaliser ! Certes ce n’est ni sérieux ni éthique, mais manifestement monsieur Gérault ne recule plus devant grand chose pour tenter d’exister dans cette campagne. Et qu’il ait confié à son « pôle finance » le soin d’exécuter grossier stratagème ne rend pas le procédé plus brillant.

  2. Patrick

    27 février 2014 at 22 h 29 min

    Comment se faire passer pour le candidat le moins dépensier de l’ouest alors qu’on propose la ligne de tram la plus coûteuse ? Bon sang mais c’est bien sûr ! Il suffit d’énumérer dans la même liste les différents projets des autres candidats, comme si chacun prétendait tous les réaliser ! Certes ce n’est ni sérieux ni éthique, mais manifestement monsieur Gérault ne recule plus devant grand chose pour tenter d’exister dans cette campagne. Et qu’il ait confié à son « pôle finance » le soin d’exécuter ce grossier stratagème ne rend pas le procédé plus brillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

93 − 91 =