Angers.un projet d’élevage industriel d’insectes pour l’alimentation.

DR

DR

Bipro, sélectionné lors du 12e Appel à idées innovantes en juin 2013, est un projet innovant d’élevage industriel d’insectes pour l’alimentation humaine. Angers Technopole accompagne l’équipe de chercheurs à la tête de ce projet dans la création de l’entreprise.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) la population mondiale devrait atteindre en 2050, 9,6 milliards de personnes, ce projet pourrait répondre à la demande alimentaire croissante et se positionner comme une alternative écologique à l’élevage traditionnel (ovins, bovins, etc.).

L’entomophagie, une pratique qui se démocratise

L’entomophagie, ou la consommation humaine d’insectes, concerne déjà 2,5 milliards de personnes en Asie, Afrique et Amérique Latine [1]. Elle se démocratise et commence à arriver au sein de l’Union Européenne. De jeunes entreprises se positionnent sur la vente de produits à base d’insectes : macarons, barres énergétiques, insectes pour l’apéritif, etc… Mais cette offre reste restreinte et ne propose pas une capacité de réponse à grande échelle.

 

Cet intérêt croissant pour l’entomophagie repose sur l’importante valeur nutritive des insectes et le faible impact environnemental lié à leur consommation. Les insectes contiennent une grande proportion de protéines, sont riches en fibres, oligo-éléments (cuivre, fer, magnésium, etc.) et se révèlent moins gras que la viande [2]

Bipro : un projet innovant d’élevage et de vente d’insectes pour les industriels et les commerçants

Fort d’une expérience de plus de 10 ans chacun dans le domaine de l’entomologie, cette équipe composée de trois chercheurs de l’Université d’Angers, affine son projet d’élevage industriel d’insectes au sein de l’incubateur d’Angers Technopole.

Ce projet innovant se démarque des acteurs actuels sur le marché grâce à sa capacité de production à grande échelle. La production et la consommation d’insectes est une solution à la « malbouffe », une alternative écologique aux élevages traditionnels mais également un atout économique.

L’avantage économique de la production d’insectes réside dans leur physiologie, ce sont des animaux « à sang froid », ils nécessitent moins de nourriture que les porcs ou les bœufs qui ont besoin d’énergie pour maintenir leur température corporelle. Par exemple : 2 kg de nourriture sont nécessaires pour obtenir 1kg d’insectes consommables alors qu’avec un élevage traditionnel : 25kg de nourriture sont nécessaires pour arriver à 1kg de viande de bœuf consommable2.

L’élevage d’insectes se révèle également intéressant au niveau de leur capacité de reproduction qui est plus rapide et dont les conditions demandent peu d’espace pour ces animaux grégaires.

Bipro envisage de produire différentes espèces d’insectes pour l’alimentation humaine. Cette production s’adresse aux industriels, commerçants et entreprises de vente en ligne d’insectes.

L’entreprise a pour ambition de se positionner comme une alternative à l’élevage traditionnel pour répondre à la demande alimentaire mondiale qui devrait augmenter de 70 % d’ici 2050.

Bipro conçoit également sa production selon des critères d’élevage plus écologiques : moins de rejet de CO², de méthane et peu de déchets.

La création de l’activité est envisagée en fin d’année 2014.

Publié le 04/03/2014

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Tags:
Catégories:
Angers · Economie · Edition · Technologie · Vie locale

Comments

  • Pingback: Angers.un projet d’élevage industr...

  • Pingback: Angers: un projet d’élevage indust...

  • Bonjour,

    Une jeune entreprise s’est créée cette année pour distribuer ce genre de produits (criquets et molitors pour le moment). Elle s’appelle Jimini’s. (www.jiminis.com)
    Un contact peut sans doute valoir le coup…

    -Altha’

    Althanil 5 mars 2014 18 h 50 min Répondre
  • Pingback: Angers: un projet d’élevage indust...

  • Pingback: Angers : un projet d’élevage indus...

  • Bonjour.

    Très intéressant,car j’aurais bien voulu monter moi-même ce projet.
    Il me manquait les bons associés et les finances mais l’envie était là.
    L’obligation à moyens termes d’améliorer l’environnement en baissant drastiquement la consommation de bétail et en remplaçant ces protéines grâce à l’élevage d’insectes et l’entomophagie, se fait de plus en plus sentir et tout ce qui fera baisser la production de CO2 et d’autres polluants induits par la production industrielle de bétails (lisiers, antibiotiques, phosphates…) sera le bienvenu.
    Reste à convaincre nos concitoyens que dans les arthropodes, on consomme déjà tous ceux qui vivent en mer…

    A bientôt sur les étals.

    JP Scampucci

    Scampucci 6 mars 2014 10 h 49 min Répondre
  • Très intéressant, et bien envie de monter un projet d’élevage dans le Vaucluse. J’aimerai correspondre avec des éleveurs, Ou des gens qui comme moi veulent se lancer.

    Esther De Meis

    De Meis Esther 25 septembre 2014 10 h 48 min Répondre
  • Pingback: Angers.un projet d’élevage industr...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 66 = 73