Angers

Angers. Tout sur le dernier conseil de l’agglo.

Publié

le

Angers. Tout sur le dernier conseil de l'agglo.

Angers. Tout sur le dernier conseil de l’agglo.

Ce lundi 9 mars, les conseillers communautaires d’Angers Loire Métropole se sont réunis pour voter le budget primitif 2015. Bien que celui-ci ait été majoritairement approuvé il y a un mois, lors du débat d’orientation budgétaire, plusieurs échanges ont pourtant eu lieu. De même, le vote concernant le passage de la communauté d’agglomération en communauté urbaine a suscité quelques réactions.

Le conseil communautaire de ce lundi a commencé par une minute de silence, observée à la demande de Christophe Béchu, et en hommage à Fabien Guyomard, expatrié français mort il y a quelques jours dans un attentat à Bamako. « Il s’agit là d’un attentat lâche et ignoble » a affirmé le président de l’agglomération, rappelant au passage les liens qui unissent Bamako à la ville d’Angers. La séance du conseil communautaire qui a suivi a toutefois été un peu moins silencieuse.

La seconde ligne de tramway toujours au cœur du débat.
Même lorsque l’on parle du budget primitif 2015 dans son ensemble, le débat revient à plusieurs reprises sur la seconde ligne de tramway. Alain Pagano est ainsi revenu sur les récentes déclarations de Marc Laffineur, vice-président de la communauté d’agglomération, en insistant sur le fait qu’il était temps de « vraiment s’engager pour cette 2ème ligne de tramway ». L’élu communiste ajoute qu’une demi-ligne serait une mauvaise idée : « les habitants ont besoin de cette seconde ligne, et je ne veux pas avoir à choisir entre les étudiants de Belle-Beille et les habitants de Monplaisir ». Pour lui, « faire deux demi-lignes coûterait plus cher, et reporter le projet ferait perdre de l’argent à l’agglomération ». Christophe Béchu a répondu en disant que la seconde ligne de tramway se ferait, puisque « dès le début, il était prévu dans le centre de maintenance d’avoir une deuxième ligne ». Reste à savoir quand et en combien de fois, pour l’instant le projet est toujours en étude.

Le passage en communauté urbaine divise la gauche.
Alors que Frédéric Béatse, conseiller PS, se montre enthousiaste et considère qu’il faut saisir cette opportunité, Alain Pagano pense quant à lui que ce changement de statut risque « d’éloigner le citoyen de son élu de proximité ». Il doute en effet que le passage en communauté urbaine sera bénéfique sur le long terme. Ses craintes sont partagées par Didier Roisné, maire de Beaucouzé, qui se dit « inquiet pour les petites communes », puisque le budget attribué à la voirie risque que de fortement diminuer avec le changement de statut de la communauté. Marc Goua, conseiller PS, se dit lui aussi « perplexe », affirmant que la promesse d’une dotation supplémentaire de l’Etat n’est pas un argument valide, et qu’il ne vaut mieux pas éloigner les citoyens des derniers élus politiques en qui ils ont encore confiance : les élus locaux.

Une séance à huit-clos pour statuer sur Biopole.
Christophe Béchu est également revenu en début de séance sur le contentieux qui oppose l’agglomération angevine au groupe VINCI, suite à l’échec des négociations. Le président de l’agglomération a ainsi fixé un conseil à huit-clos, qui se déroulera le lundi 23 mars, à 20h à la mairie d’Angers. Cette séance aura pour but d’exposer aux conseillers l’aspect technique et les possibilités juridiques du dossier Biopole, afin d’en débattre avant de lancer la machine judiciaire. Le huit-clos permettra de garder un tant soit peu secret les décisions du conseil communautaire, « afin que les adversaires de l’agglomération n’en sachent rien », affirme Christophe Béchu.

Mathieu Batardière

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

53 + = 59