Angers SCO

Angers SCO : Vincent Manceau prolonge jusqu’en 2022

Publié

le

(De gauche à droite) Olivier Pickeu, Saïd Chabane, Vincent Manceau et Stéphane Moulin officialisent la prolongation de Vincent Manceau devant la presse.

« C’est rare qu’un joueur soit aussi fidèle, j’espère que ça va continuer » déclare avec le sourire Vincent Manceau ce vendredi, à l’occasion d’une conférence de presse dédiée en grande partie au joueur. Son président Saïd Chabane a annoncé hier sur son compte Twitter la prolongation du natif angevin avec son club de toujours, le SCO d’Angers, jusqu’en 2022.

« J’ai beaucoup de souvenirs ici »

De sa première licence angevine à l’âge de cinq ans, en passant par son premier match pro le 15 août 2008 face à Sedan (comptant alors dans ses rangs Ismaël Traoré), jusqu’à son 294e match samedi dernier, Vincent Manceau a vécu de nombreux moments forts qui ont marqué l’histoire récente du club. Il se remémore : « J’ai beaucoup de souvenirs ici. Il y a eu mon premier contrat, mon premier match, la montée, la finale de la Coupe de France… ». Son premier match justement, Stéphane Moulin en garde un souvenir bien précis. « Je me souviens d’un joueur fragile, il avait des difficultés à enchaîner les matchs à cause des blessures. Aujourd’hui il aligne les matchs avec un super niveau » déclare le coach angevin.

« Le club avant tout »

Ce dernier n’est pas en reste non plus, loin de là. Entraîneur d’Angers depuis 2011, Stéphane Moulin est l’actuel recordman en termes de longévité pour un entraîneur en poste dans un des grands Championnats européens (huit ans le 22 juin prochain). Il connaît donc bien son numéro 22 devenu aujourd’hui « un cadre de l’équipe » selon Olivier Pickeu.

Stéphane Moulin non plus ne tarit pas d’éloge à son sujet : « Il a une grande faculté d’adaptation et une grande intelligence. Il travaille toujours pour le bien de l’équipe ». Une notion d’esprit d’équipe que Vincent Manceau à bel et bien acquise de son coach, souhaitant placer « le club avant tout ». Comme une évidence pour celui qui n’a jamais quitté les terrains d’entraînement de la Baumette.

« J’ai encore de belles années devant moi »

Lui qui n’a jamais continué de grandir et de manquer d’ambition, l’enfant du pays a aujourd’hui le regard tourné vers l’avenir : « J’ai encore de belles années devant moi ». Pas question de parler de retraite pour le fidèle parmi les fidèles de 29 ans. Pour son coach non plus, qui souhaite encore améliorer le jeu de tête et le pied gauche de son latéral.

Un match face à Amiens samedi

Vincent Manceau devrait donc naturellement fouler la pelouse pour le 295e match de sa carrière. Ce sera samedi à 20h au stade Raymond Kopa face à Amiens.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 61 = 70