Sport

Le Championnat de France de Canoë Kayak ce week end au lac de Maine à Angers

Publié

le

DR – Canoë Kayak

Le lac de Maine accueille, le samedi 25 et le dimanche 26 mars 2017, le Championnat de France de fond de Canoë Kayak. Les parasportifs seront également de la partie.

Le Championnat de France de fond de Canoë Kayak se déroule ce week-end, les 25 et 26 mars, au lac de Maine, à Angers. 150 clubs et plus de 1000 sportives et sportifs sont attendus pour ce grand événement, organisé par l’Entente Sportive Angers Canoë Kayak (ESACK). Cette entente sportive a été réalisée grâce au club d’Angers (CKCA) et d’Ecouflant (CNE) qui ont uni leur force avec l’envie commune de promouvoir ce sport. Pari gagné. L’ESACK se place actuellement 6e au niveau national.

De grands espoirs pour l’ESACK
L’Entente Sportive Angers Canoë Kayak fonde de grands espoirs en ses jeunes. Au Championnat de France de fond à Sedan, l’équipage cadet composé de Joé Guyot, Titouan Le Meignen, Julien Delaporte et Edgar Thelier s’est hissé sur la plus haute marche du podium. D’autres exploits ont bien évidemment été réitérés par ce quatuor de choc. C’est donc tout naturellement que cet équipage est, pour Jean-Pierre Nauleau, président du CKCA, « notre plus grande chance de médailles ». Mais le club pense aussi à l’avenir et aux prochaines compétitions internationales, notamment le Championnat du monde, cet été.

Pourquoi le lac de Maine ?
Roselyne Bienvenu, adjointe au sport de la ville d’Angers, espère faire rayonner sa ville grâce à ce championnat de France. Le maire d’Ecouflant, lui, est confiant et est persuadé que ce week-end il y aura énormément de monde, au vu du nombre de personnes qui viennent se renseigner en mairie. Le lac de Maine a été choisi au détriment de la Maine, car c’est plus sécurisé pour les compétiteurs. Pour bien concourir, il faut un bassin reconnu du milieu sportif, où les compétiteurs peuvent s’aligner sans constamment devoir se replacer sur la ligne de départ à cause du courant, et il doit bien sûr être un bassin qui offre la même chance à chacun de pouvoir remporter la course. Le lac de Maine est donc plus indiqué que la Maine. L’adjointe au sport de la ville d’Angers remercie toutes les personnes qui ont pu apporter leur soutien à cette manifestation, car, ensemble, « on offre un spectacle de grande qualité, en grande nature, au grand public, et gratuitement ».

« La discipline sportive est aussi une discipline de loisir. Souvent, on parle de sport, mais on oublie souvent l’autre partie ».

Roselyne Bienvenu insiste sur le sport, et notamment le canoë-kayak, en tant que discipline de loisir. Elle espère ainsi attirer les Angevins, mais également les touristes. « On sait combien maintenant les familles choisissent les vacances pour assembler des temps de loisir ». Des challenges seront organisés afin de faire découvrir cette discipline, comme un challenge « ludique », destiné aux écoles et aux collèges, un challenge « découverte », destiné au public, ainsi qu’un challenge « midway » destiné aux sportifs non kayakistes avec un parcours chronométré. Un autre challenge est également organisé, dimanche à 12h : le challenge « citoyen ». 6 équipes de 9 jeunes, défavorisés ou malvoyants, partiront de la ligne de départ avec l’intention d’arriver premier. Lors de ce challenge, chaque bateau sera parrainé et barré par un athlète kayakiste ou céiste ayant participé à des jeux olympiques.

Elodie Longépé

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

21 − = 18