Cholet

Municipales à Cholet : Bourdouleix seul en tête

Publié

le

DR - Gilles Bourdouleix maire sortant à Cholet arrive en tête au premier tour des municipales.

DR – Gilles Bourdouleix maire sortant à Cholet arrive en tête au premier tour des municipales.

Le maire sortant, Gilles Bourdouleix, a recueilli 46.86% des voix aux élections municipales de Cholet, ce dimanche 23 mars 2014. Le président du CNIP est plus que jamais en position idéale pour briguer un quatrième mandat consécutif.

Hier soir, juste après la proclamation des résultats définitifs, Gilles Bourdouleix ne cachait pas sa joie devant ses nombreux supporters réunis à la mairie de Cholet, qu’il ne devrait donc pas quitter de sitôt. Et pour cause, les résultats de ces municipales le placent largement en tête avec 46.86% des suffrages exprimés, devant Jean-Marc Vacher (PS-Modem) à 22.12%, Philippe Renaudet (Centre) à 16.41%, Franck Loiseau (Front de Gauche-EELV) à 10.87%, et Robert Cerisier (Lutte Ouvrière) à 3.74%. Le maire sortant s’est ainsi félicité de ces résultats « plus que satisfaisants », qui le placent dans une situation idéale avant le second tour. Gilles Bourdouleix pourrait-il encore être battu dimanche prochain ? « Je ne vois pas comment » a réagi ce dernier, dans une bonne humeur palpable, avant de rejoindre son équipe pour analyser les scrutins.

En effet, si son score au premier tour est légèrement inférieur à ceux de 2001 ou encore de 2008 (victoire dès le premier tour avec 51.5% des voix), Gilles Bourdouleix peut toujours compter sur un solide socle de plus de 10 000 voix, malgré la présence cette année d’une liste de centre-droite dans la course à la mairie de Cholet. Un constat qui donne des ailes au maire sortant, au moment d’aborder la stratégie à mettre en place avant le second tour : « Le mot d’ordre que je veux faire passer aux électeurs ? Faîtes le choix de la victoire ».

Pour ses adversaires, en revanche, le choix ne devrait pas être aussi simple, puisque pas moins de 3 listes ont obtenu plus de 10% des suffrages exprimés : la liste PS-Modem de Jean-Marc Vacher (22.12%), la liste centriste de Philippe Renaudet (16.41%), et enfin la liste Front de Gauche-EELV de Franck Loiseau (10.87%). Des scores qui ouvrent 3 possibilités : maintien, fusion, ou retrait au second tour. Si Philippe Renaudet se déclarait « heureux de son score pour une première participation », c’est plutôt la déception qui dominait du côté de Jean-Marc Vacher, qui avouait « L’écart avec la liste arrivée en tête est supérieur à ce que nous espérions » ; ou de Franck Loiseau, qui déclarait à chaud «(…) qu’il attendait mieux : nous n’avons pas réussi à faire bouger les lignes, malgré les nombreuses propositions que nous avons faites. » Des lignes qui devraient néanmoins bouger rapidement autour des adversaires de Gilles Bourdouleix, puisque les listes pour le second tour doivent être déposées en préfecture mardi soir.

Corentin Thiere

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 + = 59