Christian Gillet

Maine-et-Loire. Doué-la-Fontaine, une triangulaire qui fait causer !

Publié

le

Credit CG 49 - Carte des nouveaux cantons  en Maine-et-Loire pour les élections départementales

Credit CG 49 – Carte des nouveaux cantons en Maine-et-Loire pour les élections départementales

Pour faire barrage au Front national sur le canton de Doué-la-Fontaine, Grégory Blanc chef de file du PS en Maine-et-Loire avait fait appel un « désistement républicain » au profit de son binôme sur le canton. Une demande qui n’aura pas été entendu de la même manière du coté de la majorité départementale.

« Le duo Lauriou/Gagneux à toute légitimité a affronté un second tour » précisait hier en conférence de presse, Christian Gillet, chef de file de la Majorité départementale. Pour y voir clair, dans ce canton, le binome du PS possède 158 voix d’avance sur les candidats du Front National et 188 sur le binôme de la majorité départementale.« Le Front National n’est pas en mesure de l’emporter comme l’indique ceux qui veulent jouer sur les peurs » poursuit le président de l’assemblée départementale . Dominique Monnier, élu saumurois et conseiller général sortant , de preciser le cas du Lude où « c’est la situation inverse un candidat de Droite est en tête et la candidate socialiste en troisième position refuse de se retirer ». Pour Christian Gillet, « un retrait de la liste de la majorité départementale entrainerait une victoire du Front National, que le PS balaient devant sa porte ! »

Le Front National monte au créneau aussi par l’intermédiaire de Gaetan Dirand, secrétaire départemantal du FN « L’UMP/UDI et le PS ont décrété une mobilisation sans précédent dans le département pour contrer la formidable percée du Front National dans le canton de Doué la Fontaine en particulier et dans l’ensemble du saumurois en général. Outre les caciques des partis, 15 maires du canton de Doué la Fontaine se mobilisent à travers une lettre ouverte… et les déclarations se multiplient de part et d’autre. » « Néanmoins, nous nous interrogeons sur l’utilisation abusive par nos adversaires du terme « républicain » dans cette campagne : « front républicain », « candidat républicain », « vote républicain », le binôme Matrat/Lépine aurait donc mis la République en danger ? … de même la défense de « valeurs », sans précisions autres est aussi à la mode. Autant d’interrogations que partage une grande partie de nos concitoyens et dont les réponses auraient pu être apportées dans un débat, disons …. Républicain ! débat que nos adversaires, Alain Lauriou et Bruno Cheptou ont malheureusement décliné. »

Ce soir Grégory Blanc, secrétaire départemental du PS appelle à « retrouver l’esprit de la Résistance ! »   « Au sortir de la 2nde Guerre Mondiale, les hommes et femmes de bon sens ont réussi à dépasser leurs étiquettes pour affronter conservateurs et fascistes, et reconstruire le pays. Avec cette crise, nous devons retrouver le sens de l’essentiel, et quelque part l’esprit du Conseil National de la Résistance en dépassant les petits intérêts d’appareils. Michel Piron et Christian Gillet ont pris des positions salutaires à Doué-la-Fontaine, préférant Bruno Cheptou à l’extrême droite. Le message des responsables UDI est clair, pour notre Anjou, terre de modération. » « Pour notre Département, pour innover, dépassons les petits intérêts d’appareils. Face aux défis qui sont devant nous, retrouvons l’esprit de rassemblement et du bon sens comme ont su le faire nos prédécesseurs face aux conservatismes et à l’extrême droite ! »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 54 = 62