Angers

Le projet des Berges de Maine pour Grether

Publié

le

DR - -Le projet Grether retenu pour les Berges de Maine

Un projet d’envergure qui ne date pas d’hier et qui représente un véritable « désir de Maine » selon la Mairie d’Angers. Lors du Conseil Municipal de lundi, la décision a été prise de confier le projet d’aménagement des Berges de Maine à l’équipe Grether.

Cette décision a été prise en collaboration avec le Groupe projet habitants, le Conseil de Développement et la Mairie d’Angers en adéquation avec la volonté des Angevins. Ce projet devrait s’étalonner sur une période de 20 à 30 ans et devrait coûter aux alentours de 110 millions d’euros.

L’équipe Grether était en concurrence avec les équipes Reichen et LIN. Ce projet à plus séduit la majorité, car celui-ci présentait un projet correspondant aux attentes du Groupe habitants. Les Angevins qui ont participé à l’exposition de présentation des trois propositions d’aménagement des Berges de Maine ont pu participer à la concertation en remplissant des grilles de lecture concernant les critères de faisabilité du projet.

Ce qui a plu dans la présentation du groupe Grether, c’est l’attention portée au respect de l’histoire et de l’architecture angevine. L’équipe propose un aménagement en plissé des rives favorisant la cohabitation entre les différents usages et usagers, et il propose aussi de renforcer la force de la nature dans l’aménagement angevin.

Posant ce projet comme « la nouvelle image d’Angers », le Groupe des 90  habitants, le Conseil de Développement et la Mairie se sont donc mis d’accord sur le choix de la présentation de l’équipe Grether. D’autres conditions ont été ajoutées au projet afin que celui-ci remplisse parfaitement le cahier des charges proposé par la Mairie. La question de la qualité de l’eau demande à être approfondie, l’élargissement et le renforcement du caractère urbain des aménagements devraient être retravaillés. La nécessité d’une connexion directe à la gare a aussi été abordée. De multiples interrogations qui devraient être de nouveau étudiées afin que le projet puisse se mettre en place rapidement.

Cette décision a tout de même essuyé quelques remontrances. Parmi celles-ci, la question du financement a fait débat. La minorité du Conseil Municipal a souligné un bon projet, mais trop prématuré et bien trop coûteux pour les Angevins. Avec les travaux de la seconde ligne de tramway, le centre des Congrès la minorité a insisté sur le fait que ces multiples dépenses pèseront sur le pouvoir d’achat des Angevins.

« Songe d’une nuit de printemps » déclare Emmanuel Capus pour qualifier le projet des Berges de Maine. Jean-Luc Rotureau a rétorqué qu’un phasage des travaux et du financement serait mis en place pour répondre à ces questions.

Les animosités ont atteint leur paroxysme lors du vote pour décider du projet retenu. Gilles Groussard, conseiller de l’opposition a qualifié les propos du maire « d’extrêmement désagréables ». Selon lui, « l’ensemble du projet n’a pas été appréhendé » qualifiant même le débat de « politique du spectacle ». Le choix de l’équipe Grether a cependant été sollicité malgré les dix voix d’abstention lors de la délibération du Conseil Municipal.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

21 − = 19