Le Chabada s’invite au musée des Beaux-Arts, affluence record !

 

Credit Musées d'Angers - Cherry PLum en concert au Musée des Beaux Arts

Credit Musées d’Angers – Cherry PLum en concert au Musée des Beaux Arts

Le Mardi 31 mars, la Ville d’Angers a ouvert le musée des Beaux-Arts au Festival de la création universitaire (du 24 mars au 3 avril 2015) en proposant, en partenariat avec l’Université d’Angers, l’espace culturel et Le Chabada, une soirée spéciale réservée aux étudiants angevins.

Dès 20h, le Musée a été traversé par l’énergie créatrice de la musique, soutenue par les ondes de Radio Campus. Le public étudiant a pu découvrir des formes et des esthétiques aussi variées qu’effervescentes avec concerts, ciné-concerts, performances, mix-électro, « Silent room »… Cette soirée a ainsi proposé une plongée dans différents univers musicaux en lien étroit avec les siècles de l’histoire de l’art qui jalonnent les espaces du musée.

Une affluence record
Cette soirée a remporté un vif succès auprès des étudiants : d’heure en heure, les salles des collections permanentes et de l’exposition Curiosité(s) ont accueilli un flux continu de jeunes visiteurs curieux et enjoués… On a pu comptabiliser jusqu’à 3485 visiteurs, un chiffre qui balaie le précédent record déjà atteint lors de la Nuit des étudiants (2371 en novembre 2014). Les salles n’ont pas désempli jusqu’à minuit !
Le succès de ce partenariat inédit signé par la Ville d’Angers, le Chabada et l’Université d’Angers au service du public étudiant démontre toute la pertinence de conquérir un public étudiant très attentif et très réactif aux propositions les plus audacieuses.

Les temps forts de la soirée
Imaginée par Le Chabada, la programmation a permis de mettre à l’honneur des musiciens et des collectifs d’artistes principalement angevins, répondant ainsi à la volonté marquée de la Ville d’Angers d’encourager et de promouvoir les talents locaux. La scène internationale était également représentée par le talentueux groupe Black Yaya. De jeunes étudiants ont également eu l’opportunité de se produire lors de ciné-concerts.

Le hall du Musée a vibré au son des mix électro-house confiés au jeune et très prometteur DJ P&. Sa prestation très professionnelle et remarquée a conquis tous les étudiants.

Avec la complicité des musiciens professionnels, cinq étudiants cinéphiles ont investi la salle de peintures du XIXe siècle pour nous faire redécouvrir en ciné-concert la première adaptation cinématographique de Frankenstein, réalisé en 1910 par J. Searle Dawley.
Dans la même salle, à proximité de la touchante toile de Jean-Baptiste Mauzaisse (Arabe pleurant son coursier, 1812), les amateurs de fêtes et passionnés d’art se sont laissés étourdir par les frontières expérimentales de Chroma Klub et le ciné-mix d’Arturo Rotunda (musicien des Mamba4cats et DJ au sein des Mixtapes de l’apéro) alliant avec subtilité musique et image.

Les étudiants étaient également au rendez-vous dans la galerie de peintures du XVIIIe siècle pour s’immerger dans la galaxie givrée de Black Yaya, invité d’honneur de la soirée. Bien connu comme compositeur du groupe Herman Düne (et auteur de l’impertinent yéti bleu), Black Yaya a livré près du Bon samaritain de Jean Restaut (1736), son nouveau projet solo, revisitant la folk.

Cherry Plum, l’un des groupes prometteurs de la scène angevine soutenu par le Chabada, a dévoilé au son de la guitare, un univers pop-folk intime aux accents blues, aux paysages épurés et cinématographiques.

Un mini-dancefloor installé par Chroma Klub (avec la complicité d’une équipe de DJs et d’un maître de cérémonie) dans la salle de peintures du XXe siècle consacrée à l’artiste angevin d’avant-garde Mérodack-Jeaneau a fait partie des propositions les plus audacieuses de la soirée. Cette « Silent room » n’a accepté que les danseurs les plus motivés pour vivre des sessions endiablées, qui débordent de vie et d’insouciance !

À travers ces différentes formes d’expression, les musées d’Angers ont souhaité montrer l’empreinte d’une génération en quête de lieux de rassemblement et de partage inédits où le monde de la création côtoie sans complexe art, musique et patrimoine autour de regards sans cesse renouvelés.

Les médiations rock ’and roll
À la façon de Robert Malaval et son œuvre « Tutti Frutti », les étudiants ont été invités à se laisser guider par l’écoute de la musique comme source d’inspiration pour réaliser un dessin rock ’and roll. L’ensemble des réalisations a permis de créer un mur d’expressions autant abstraites que figuratives. Les visites express proposées par les médiateurs du Musée dans l’exposition Curiosité(s) ont aussi remporté un vif succès.
Cette nuit festive a enfin été l’occasion d’annoncer en avant-première le thème de la Nuit des étudiants 2015 qui aura lieu le 26 novembre. Pour la 11e édition, ce rendez-vous incontournable sera placé sous le thème de « La grande évasion » et donnera l’occasion aux jeunes de révéler leurs multiples talents dans les domaines de la création plastique et du spectacle vivant, comme porteurs de projet.

Cette future soirée promet de faire date !

Publié le 03/04/2015

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Angers · Culture · Edition · Le Chabada · Vie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 1

titre
titre