Andy Schleck : « vainqueur du Tour de France 2010, ça fait bizarre » [PHOTO]

Guillaume Murian - Andy Schleck à Angers

Le vainqueur du Tour de France 2010 (suite au déclassement d’Alberto Contador) est présent à Angers, dans le cadre du Circuit de la Sarthe. A cette occasion, nous sommes allés à la rencontre du coureur luxembourgeois de la RadioShack après l’épreuve chronométré.

Comment s’est déroulé votre contre-la-montre ?

Andy Schleck : « On m’a dit dans la voiture, que jusqu’à 2 kilomètres de l’arrivée, j’avais le meilleur temps. J’étais surpris, mais je voulais faire un bon chrono. On m’a dit que j’ai fini à 3 secondes de Menchov, c’est un candidat à battre au Tour (Andy Schleck ne savait pas encore son temps au moment de l’interview et la course n’était pas finie). Avec ça, je suis assez satisfait. Pour moi c’est assez important d’être ici et de pouvoir avoir ma place dans le peloton. Lors de ma dernière course, Paris-Nice, j’étais malade. Je suis donc satisfait d’être de retour. »

Justement, comment est la forme en ce moment ?

« Juste avant cette course, j’étais en stage dans le sud de la France. J’ai fait beaucoup de kilomètres, mais la course c’est toujours quelque chose de différent. Je suis très confiant pour les Ardennaises, notamment Liège. Après le Circuit de la Sarthe, j’enchaîne avec la Flèche Brabançonne, puis Liège-Bastogne-Liège. Je pense que je vais être bien. »

Quelles sont vos ambitions sur ce Circuit de la Sarthe ?

« Demain, ça va être le jour décisif. Je pense qu’avec une étape comme celle de demain, aucune équipe ne peut contrôlée avec 6 coureurs. Je pense et j’espère que je vais faire quelque chose demain, et que je vais être devant. »

On va vous voir tester votre forme d’ici vendredi ?

« Je pense que les 10 premiers de demain vont être les 10 plus forts de la course. Si je suis dedans demain, je serais content. »

Quelles seront les principales chances de votre équipe sur cette course ?

« Je pense que ce matin, tout le monde avait sa chance parce que tout le monde était dans la première partie du classement. Ecoutez, on a 6 coureurs ici. On a pas vraiment de grandes ambitions sur le général, donc tout le monde à sa chance. Tout le monde va essayer de prendre la bonne échappée demain. Peut être que 2 coureurs de l’équipe vont attendre le final, on va attendre le classement du chrono, mais tout les coureurs de l’équipe sont capables de gagner cette course. »

6,8 kilomètres, c’est court pour vraiment préparer un contre-la-montre ?

« C’est très court. C’est un prologue. Mais bon, sur le Tour, on a un prologue aussi. C’est difficile. Moi je préfère les contre-la-montre un peu plus long. Mais c’est un bon test. »

Quel est votre programme pour vous préparer en vue du Tour ?

« Après Liège, on va faire 2 stages en montagne, dans les Alpes ou dans les Pyrénées. Il faudra voir où il y a le moins de neige (rires). Après, il y a le Dauphiné et un autre stage après. »

Jusqu’à présent, est-ce que Johan Bruyneel vous a beaucoup apporté dans l’équipe ?

« Je suis très content d’être avec Johan. Après, ce n’est pas seulement Johan, il y a aussi Alain Gallopin avec qui j’ai de très bons souvenirs de mes premières années professionnelles avec lui (ndlr : Alain Gallopin était le directeur sportif adjoint de la CSC de 2004-2007). Donc je suis content d’être avec Alain et d’être avec Johan. C’est un spécialiste des courses, et il apporte beaucoup à l’entraînement. Notamment sur le contre-la-montre, je pense que c’est le meilleur qui est là. »

Est-ce que beaucoup de choses ont changé entre Léopard (son équipe de l’an dernier) et RadioShack ?

« C’est toujours Léopard. RadioShack c’est le sponsor, mais on est allé dans la bonne direction. On était déjà très professionnel l’an passé, mais là on a encore amélioré des choses. On a aussi amélioré les coureurs, avec des mecs comme Chris Horner ou Andreas Klöden, qui font parti des meilleurs du monde. Je pense que jusqu’ici il n’y a rien de négatif à dire là-dessus. »

Le Circuit de la Sarthe, ce n’est pas la plus grosse course de votre calendrier. Vous aimez bien les petites courses comme ça ?

« J’aime très bien. Ca me redonne des souvenirs de mes premières années professionnelles. Parce que bon, mes dernières années, c’est toujours des grosses courses avec toute l’équipe Pro Tour. Dans une étape comme celle d’hier, avec 108 coureurs et à 6 dans l’équipe, ça attaque partout. Ca fait plaisir, c’est une vraie course française. »

Et le camping-car à la place du gros bus, c’est l’échelon en-dessous !

« Bah oui, c’est sûr. Il y a un bus en Espagne et un autre pour Paris-Roubaix, donc on en va au départ avec la voiture. Ca fait plaisir vraiment parce que ça permet d’être encore plus proche des gens. C’est des petits hôtels, mais moi j’ai toujours gardé les pieds sur terre donc je n’ai pas besoin du grand luxe. Des expériences comme celle-ci ça fait plaisir. »

Est-ce que vous vous êtes fait à l’idée que vous étiez maintenant un ancien vainqueur du Tour de France ?

« Pour moi rien à changer jusqu’à maintenant, peut être sur les livres (rires). De toute façon, pour moi le Tour 2010, c’est celui qui est resté dans mon cœur. C’était pour moi une petite victoire, parce que j’avais eu beaucoup de malchance. Pour moi, c’est toujours une victoire. Maintenant, c’est sur le papier, mais ça ne change rien. »

Quand vous franchissez la ligne, quand Daniel Mangeas (speaker mythique du Tour de France et du Circuit de la Sarthe) annonce  « vainqueur du Tour 2010 « , ça vous fait bizarre ?

« Un petit peu, oui. Pour moi, il manque le maillot jaune à Paris et c’est sûrement ça. Si on gagne le Tour, le plus beau souvenir du Tour de France, c’est les Champs Elysées, quand on fait le tour d’honneur. Si on gagne le Tour, il faut faire ça aussi. Donc je vais essayer cette année, et si ça ne marche pas, il y a encore beaucoup d’années pour moi ! »

Pour la suite cliquer sur notre Facebook

Ludovic Aurégan et un reportage photo de Laurence Montet

 

Publié le 04/04/2012

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Angers · Edition · Sport · Vie locale

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.