Angers

Anthony Roux, Roi de la course

Publié

le

Après le Contre la Montre et la position de force de Daniele Bennati, l’étape valonnée de ce jeudi ferat-elle la différence ?

Le profil des 181 km de cette 4ème étape entre Angers et Pré-en-Pail n’est pas, c’est le moins que l’on puisse dire la tasse de thé du sprinteur italien actuel solide leader du Général.

Dans la montée des Avaloirs, précédée des côtes du Nord Mayenne, l’aramada noire des Leopard Treck aura fort à faire pour maintenir son leader en position de force. Cela risque d’être palpitant.

Vainqueur mardi à Saint-Mars le Jaille, second à Angers et vainqueur du Contre la Montre, le sprinteur italien Daniele Bennati éclaboussait le circuit de la Sarthe depuis le début de la semaine. Aujourd’hui, à Pré-en-Pail, il n’était plus que l’ombre de lui-même après cinq ascensions du Mont des Avaloirs et de sa côte à 10% (2è Catégorie). Il arrivait très loin derrière, après qu’un quintet français s’adjuge les cinq premières places (Anthony Roux (FDJ), Blel Kadru (AG2R La Mondiale), Pierrick Fedrigo (FDJ), Thomas Voeckler (Europcar) et Nicolas Vogondy (Cofidis). Chapeau !

A peine sortis d’Angers, on sentait le peloton fébrile, ultra rapide. Dès le 14ème kilomètre, deux gros clients sortaient du lot, David ZABRISKIE (75 – Garmin Cervelo) et Svein TUFT (151 – SpiderTech). Second et dixième du général, les deux rouleurs ne laissaient pas indifférents les équipes candidates à la victoire d’étape, notamment les Europcar de Thomas Voeckler et les FDJ de Pierrick Fedrigo et Anthony Roux. Ils secondaient efficacement les coéquipiers de Bennati pour limiter la casse. Peine perdue : en Mayenne, les deux hommes ont compté jusqu’à 7’10 d’avance sur le peloton, lancé à ses trousses.

Les choses se gâtaient pour eux dans les premiers raidillons des Coëvrons. Leur avance fondait comme neige au soleil. Très chaud le soleil : il faisait 28°C à Pré-en-Pail cet après-midi.

Une nouvelle course commençait avec les ascensions du Mont des Avaloirs, que Gérald Feuvrier avait prévu de monter… 6 fois. Six fois la côte à 10%, sur un circuit final de 8.6 km ! On avait prévu une fin de course sélective et elle le fut !

Au km130, l’échappée sent le roussi et le canadien Svein Tuft se retrouve seul alors que Zabrieski s’est relevé. L’écart de l’homme de tête va alors fondre jusqu’à ce qu’il soit repris à 25 kilomètres de l’arrivée. Jaillissent alors du peloton Voeckler et Fedrigo, rejoints dans la montée par David Millar, Nicolas Vogondy, Alexandre Geniez et Biel Kadri. A 20 kilomètres de l’arrivée, dans la montée des Avaloirs, ils comptent 30’ d’avance.

On pensait déjà à la victoire pour ses six- là. C’était sans compter avec Anthony Roux qui, rejoignant David Millar distancé des cinq autres, se lancent dans une course poursuite qui ne finira que sur la ligne avec une victoire, deux ans celle de 2009, au même endroit.

 

Il réalise un véritable hold up sur les maillots. Vainqueur d’étape, leader du classement général et meilleur Jeune. C’est Alexandre Geniez qui portera cette dernière tunique sur les routes sarthoises demain.

 

Avec lec Circuit de la Sarthe

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 6