Citoyenneté

Avant/Après confinement, pas de flux important voir une stabilité de la population en Maine-et-Loire.

Publié

le

Archives-Angers.

L’annonce du confinement le 16 mars puis sa mise en place à partir du 17 mars à midi se sont accompagnées de mouvements de population en France métropolitaine. Cette situation exceptionnelle, pandémie et confinement, a conduit l’Insee à collaborer avec Orange pour élaborer une première description, provisoire, de la nouvelle répartition de la population sur le territoire.

Entre les périodes avant annonce du confinement (9, 10, 11 mars ou 10, 11, 12 mars), et ces mêmes jours deux semaines après (23, 24, 25 ou 24, 25, 26 mars), la population ayant passé la nuit en Pays de la Loire (nuitées) a augmenté de 0,2 % à 0,6 % selon les scenarii et leur chiffrage, soit entre 9 000 et 24 000 personnes en plus si l’on suit les scenarii recalés par l’Insee.

Les situations départementales sont cependant contrastées. La Vendée et dans une moindre mesure la Mayenne et la Sarthe ont vu la population augmenter légèrement du fait de mouvements franciliens, tandis que la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire auraient vu la population baisser légèrement du fait du départ des étrangers et des non résidents (étudiants notamment).

Dans le Maine-et-Loire, la population présente aurait légèrement baissé ou serait stable selon les scénarios (entre -3000 et 0). En Vendée, on aurait plutôt une augmentation comprise entre 2% et 3% soit entre 17000 et 19000 personnes liée sans doute à l’arrivée de personnes d’Ile-de-France.

Il s’agit d’estimations provisoires, prévient l’INSEE.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 − 18 =