Angers

Dernière journée des championnats de France de kayak à Angers: les réactions [PHOTO] [VIDEO]

Publié

le

Dernière journée des Championnats de France de Canöe-Kayak à Angers

En ce week-end de Pâques, les Championnats de France de Canoë-Kayak se disputaient à Angers, sur le site du Lac de Maine. La dernière journée du lundi a été riche en rebondissements et les athlètes locaux se sont encore montrés à leur avantage. Réactions des principaux acteurs de cette dernière journée …

Retrouvez les réactions des champions de France engagés dans différentes catégories :

Marie Delattre-Demory / Gwendoline Morel (Saint-Laurent), championnes de France en K2 Dame Senior sur 5 000 mètres : 

« Quel bonheur! Nous conservons notre titre et nous sommes désormais triple championnes de France… Aujourd’hui, notre tactique était de prendre rapidement les devants… C’est-à-dire de faire un premier départ pour se placer dans le groupe de tête et un deuxième pour vraiment faire le tri. Une tactique gagnante ! Désormais, notre objectif est de nous qualifier pour les JO de Londres, dans trois semaines. Nous serons séparées pour les qualifications car elles s’effectueront chacune de notre côté, en K1. Malgré ce planning très différent, nous ne serons pas trop handicapées car nous nous adaptons vite sur l’eau. »

Réaction vidéo d’Edwin Lucas et de Vincent Lecrubier (champion de France en K2 senior) à venir.

Réaction de Sébastien Jouve (5e en K2 senior avec Nicolas Sadot et candidat à une médaille aux J.O.) en fin d’article.

Pierre-Eliot Ollivier / Germain Moreau (Angers), vice-champions de France en K2 Homme Junior sur 5 000 mètres :

« Cela faisait un an qu’on en rêvait ! Nous savions que l’on pouvait faire quelque chose, et nous avions à cœur de réagir après nos résultats d’hier (Germain a terminé 27e et Pierre-Eliot a fini 29e). On a sûrement payé notre manque d’expérience lors de ces courses individuelles. Nous sommes repartis sur des bases de confiance pour ce K2. Sur cette course, nous ne voulions pas avoir de regrets. Nous savions que les chances de faire un podium étaient bien présentes et que ce genre de situation est unique. Du coup, nous avons choisi de partir très vite. On réalise une belle course, ceux qui nous devancent ont été devant toute la course. D’une certaine manière, ils méritent aussi leur titre. Si on nous avait dit avant la course que l’on finirait troisième, nous aurions déjà été ravis. Nous savourons donc cette deuxième place. Entendre tout le monde cirer pour nous soutenir, c’était génial ! Même si on ne s’impose pas, c’est beau ce que nous avons fait. Ce sera peut-être une de nos seules occasions de faire une médaille. On est super content, ça amène de la confiance pour la suite. Nous avons des espoirs en vitesse, où nous aurons surtout des objectifs en monoplace. Nous serons aussi sur les marathons, qui sont des courses qui nous plaisent… »

Quelques réactions des compétiteurs du Maine et Loire engagés dans différentes catégories :

Yves Leteurtre (Ponts-de-Cé, vice-champion de France en kayak monoplace vétéran 1, et 5e en K4 avec C. Barbier, P. Lumeau et L. Bellanger) : « Nous sommes un club de descente, nous ne faisons pas de course en ligne habituellement. Nous nous sommes alignés, car les championnats avaient lieu dans un club voisin. La condition est physique est là, mais nous n’avons pas forcément l’expérience nécessaire. Nous avons pu participer à ces Championnats, grâce à un bateau prêté par la Ligue des Pays de la Loire, car nous n’en avons pas au club. C’était un plaisir d’être là ! »

Jean-Louis Bouliou (Président de la section AAEEC Canoë-Kayak des Ponts-de-Cés) : « Je suis tout à fait satisfait par la course de nos vétérans. Nous ne sommes pas un club de course en ligne, nous avons des résultats phénoménaux dans une discipline qui n’est pas la notre. Nous sommes donc venus avec une vingtaine de personnes du club (sur les 65 licenciés) pour soutenir nos deux bateaux (le second fini 17e en K4 senior). La cinquième place est honorable, car nos kayakistes n’ont pas l’habitude du vent. Au final, ils n’ont pas été ridicules face à des coureurs plus habitués aux joutes de la course en ligne. »

Guillaume Berge et Luc Delneste (6e de la course K2 cadet) : « On est content, notre objectif était de finir dans les 10 premiers. Guillaume est en Pôle Espoir, du coup nous ne sommes pas souvent ensemble. On court ensemble seulement le week-end, ça ne suffit pas. Ceux qui sont devant s’entraînent régulièrement en K2. En plus, c’est la première année que l’on court ensemble. Avant on était tout les deux dans un bateau de K4, Guillaume avait un autre équipage. Mais vu que cela a bien marché, nous pensons continuer ensemble. Nous allons enchaîner avec la vitesse, là l’objectif sera des rentrer en grande finale et pourquoi ne pas tenter le podium ! »

Elsa Magniny / Elise Ferchaud (Angers), 7èmes en K2 Senior Dame sur 5 000 mètres :

« Nous finissons 7e donc oui nous sommes contentes. L’objectif était de faire une bonne course et de se faire plaisir, malgré les conditions. C’était une lutte difficile mais quand l’une de nous deux était moins bien dans la course, l’autre reprenait le dessus pour porter le duo vers le haut. C’est notre première course en sénior donc une 7e place est satisfaisante pour nous d’autant plus qu’hier nous n’étions pas alignées (Elsa était malade et Elise avait trop peu d’entraînement). Nous nous connaissons parfaitement, nous étions déjà ensemble en junior, et ça nous a aidées à obtenir cette belle 7ème place. »

Nathanaël Trespaille / Vincent Verger (Écouflant), 11èmes en K2 Homme Senior sur 5 000 mètres :

« Nous avons fait un bon départ et étions même dans le groupe de tête, au début. Puis ça s’est fortement compliqué quand nous nous sommes retrouvés dans les vagues. Ça fait seulement trois semaines que nous pagayons ensemble mais les sensations sont bonnes. Je (Nathanaël) suis plus satisfait par cette onzième place que Vincent car je suis moins expérimenté que lui. Pour Vincent, j’imagine que la déception est plus forte. Ces championnats de France terminés, notre objectif est maintenant de bien performer lors des championnats de France de juillet où il y aura de la place pour obtenir une médaille car, en même temps, se disputeront les championnats d’Europe junior. »

Jean-Baptiste Accary / Florian Revollon (Bouchemaine), 8èmes en K2 Homme Senior sur 5 000 mètres :

« Nous avons pris un très bon départ et nous nous sommes retrouvés dans la lutte pour la cinquième place. Mais dans la dernière boucle de la course, nous avons été rétrogradés dans le deuxième groupe. Ce n’était pas possible de faire beaucoup mieux vu les gros bras présents dans le premier groupe. Les conditions ne sont pas une excuse car le vent et les vagues étaient handicapants pour tous les kayakistes. Nous sommes malgré tout satisfaits de cette 8ème place. Ça fait maintenant deux ans que nous sommes ensemble et nous progressons d’année en année. L’année dernière, nous n’avions seulement terminé qu’à la 15ème ou 17ème place. Puis cette année ça fait vraiment plaisir de voir la famille au bord du Lac de Maine, ce n’est que du bonus ! »

Alain Gentil, président du CKCA (Canoë-Kayak Club d’Angers) :

« Le bilan des championnats de France est plus que satisfaisant pour le CKCA ! Dès la première course, Jean-Yves Lemasson ramenait déjà une médaille d’or en K1 Homme Vétéran sur 5 000 mètres ! Ça faisait partie des objectifs puisque Jean-Yves n’avait pas encore remporté de titres (seulement 2ème ou 3ème) et nous caressions tous le « doux rêve » de le voir triompher… En plus, il y a mis la manière avec une bonne avance sur le deuxième ! Il a rempli les promesses et les espérances du CKCA. Au lendemain de cette superbe journée, rebelote avec le K4 Homme Vétéran ! Avec le quatuor composé de Stéphane Gourichon, Benoît Bayeux et des frères Rousse, l’objectif était de monter sur le podium car la médaille d’or était inaccessible. Nous avons remporté une très belle médaille d’argent qui nous satisfait amplement ! Ensuite, c’était au tour de nos petits jeunes de s’aligner au départ… Pour Germain (Moreau) et Pierre-Eliot (Ollivier), il y avait eu en amont une grosse préparation technique et mentale pour qu’ils nous rapportent une médaille. L’objectif était de terminer au moins dans les cinq premiers et en plus d’être dans le top 5, ils ont été jusqu’au bout dans la lutte pour la victoire. Ils ne terminent malheureusement qu’à quelques centièmes de secondes des nouveaux champions de France (Nancy) mais ils se sont dépassés ! Nancy a eu un bon coup de pagaie dans les vingt derniers mètres, voilà tout ! Désormais, Pierre-Eliot et Germain vont devenir des exemples pour les jeunes du CKCA, peut-être plus facilement que Jean-Yves Lemasson car ils n’ont que 3 ou 4 ans de plus que la plupart des jeunes du club. Pour finir, c’est sûr que nos premiers championnats de France nous ont procuré beaucoup de stress puisque comme nous n’avions pas de précédent, nous avons appris sur le tas. Nous sommes très fiers car nous n’avons reçu, de la part des athlètes, des clubs et du public, uniquement que des bons retours. Nous avons montré que nous étions capables d’organiser un événement sportif d’envergure nationale ! »

Ludovic Aurégan et Guillaume Murian et un reportage photo de Philippe Caillebeau et Laurence Montet

Réactions 
[dailymotion xq0iea_derniere-ligne-droite-de-germain-moreau-et-de-pierre-eliot-ollivier-aux-championnats-de-france-a-ang_sport]
[dailymotion xq0idc_reaction-de-sebastien-jouve-sur-les-championnats-de-france-de-kayak-2012_sport]
[dailymotion xq0id7_reactions-d-edwin-lucas-et-de-vincent-lecrubier-apres-leur-titre-de-champion-de-france-de-k2-500m-a_travel]

 

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 3