Une première heure de stationnement gratuite attendue (entre autres) à Angers

Archives - Angers Info est allé à la rencontre des angevins, l’occasion de recenser plus largement les différentes attentes autour du mandat de leur nouveau maire, Christophe Béchu.

Archives – Angers Info est allé à la rencontre des angevins, l’occasion de recenser plus largement les différentes attentes autour du mandat de leur nouveau maire, Christophe Béchu.

Moins d’une semaine après le second tour des élections municipales à Angers, c’est donc Christophe Béchu qui enfilait vendredi dernier, et pour la première fois, sa nouvelle écharpe de maire. Exit sa retentissante victoire dans le combat politique du mois de mars, le nouveau maire d’Angers est désormais attendu par ses administrés sur la tenue de ses différents engagements pris pendant la période électorale. Au cours de sa campagne, Christophe Béchu avait ainsi défini dix actions à réaliser comme prioritaires. Parmi elles, une mesure qui concerne tous les angevins, quotidiennement, en qui consiste à instaurer sans plus attendre la gratuité pour la première heure de stationnement dans les parkings de la ville.

Comment cette nouvelle mesure est-elle accueillie par les angevins ? Pour le savoir, Angers Info est allé à leur rencontre, l’occasion de recenser plus largement les différentes attentes autour du mandat de leur nouveau maire, Christophe Béchu.

Dans l’ensemble, l’idée d’une première heure de stationnement gratuite semble tout d’abord faire l’unanimité parmi les quelques premières personnes interrogées à ce sujet. C’est le cas pour Pierre, cet angevin de 27 ans, qui entrevoit « des économies assez importantes » à travers cette nouvelle mesure. Habitant hors de l’agglomération angevine mais amené à se rendre régulièrement dans le centre-ville, la gratuité de la première heure devrait permettre, pour lui, « d’adoucir considérablement la note du stationnement » qu’il juge parfois « un peu salée, (…) même pour 2 ou 3 heures seulement ». Même son de cloche auprès de Christine, 53ans et commerçante dans le centre-ville d’Angers, pour laquelle cette mesure devrait rendre le centre-ville « encore plus accessible, plus attractif », même si elle déplore le fait que cette dernière soit « davantage destinée aux visiteurs », elle qui s’acquitte du prix d’un forfait de stationnement trimestriel, pour lequel la gratuité de la première heure ne s’appliquera pas.

Mais certains ne semblent pas tout à fait conquis par l’idée de cette nouvelle mesure, comme Joël, 41ans, qui y voit surtout « une belle promesse de campagne ». « On nous parle de covoiturage, de bus et de tram avec les parkings-relais, et tout à coup on devrait reprendre notre voiture pour venir profiter d’une remise de 2 euros.. ? » s’interroge-t-il.

Puis d’autres interrogations apparaissent, au fil des questions, jusqu’à venir éclipser la question du coût du stationnement dans la ville. Dans ce sens, Magalie, 37ans et mère de 2 enfants, admet que la gratuité de la première heure de stationnement n’est pas sa première préoccupation. « J’utilise le tramway tous les jours et je ne suis donc pas vraiment concernée par les problèmes de stationnement » reconnaît-elle tout d’abord. « J’attends surtout du nouveau en matière de rythmes scolaires » confie-t-elle ensuite. Affaire à suivre, donc, puisque parmi les engagements prioritaires du nouveau maire figure également l’organisation d’un « Grenelle des rythmes scolaires » avec les familles, enseignants et autres personnels ou associations concernés. Autre témoignage et autre préoccupation, avec Théo, étudiant de 22ans, qui craint lui de voir Angers devenir une ville à « la présence policière démesurée», en écho à l’idée de la mise en place de caméras de surveillance dans le centre, mais surtout à l’engagement du nouveau maire de modifier les horaires de la Police municipale, dans le but de mieux assurer la sécurité le soir et la nuit. « Angers est une ville plutôt calme, je ne pense pas qu’on puisse y parler de réelle insécurité » avance ainsi Théo, qui estime que « l’investissement dans ces mesures sécuritaires n’est pas d’une utilité première ». Enfin, si les préoccupations sont diverses au fil des personnes interrogées, le sujet au centre des plus nombreuses attentions semble être celui de la propreté, puisque la mise en place d’un plan d’urgence voirie-propreté figure également parmi les engagements prioritaires de Christophe Béchu pour la ville. En effet, de nombreux avis recensés font de cette propreté « une condition primordiale pour le bien-être des habitants » ou encore « un aspect essentiel dans une perspective d’attractivité de la ville ».

Ainsi, si le stationnement dans la ville d’Angers est une question importante pour ses habitants, elle ne saurait éclipser bon nombre d’autres préoccupations qui la dépasse, et si la première heure gratuite sur les parkings de la ville est attendue, elle ne semble pas constituer aujourd’hui une véritable priorité pour les angevins.

Corentin Thiere

Publié le 09/04/2014

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Tags:

Comments

  • Les témoignages me semblent sensés, et plein de bon-sens, la priorité des angevins n’est sans doute pas la première heure gratuite des parkings, mais je peux vous assurer que pour les commerçants du centre-ville, ça l’est !

    C’est un message important pour dire que l’accès au centre-ville est facile aussi, pour les véhicules et que l’on doit pouvoir traverser la ville avec une voiture, ne pas casser les flux; que le Tram, les Bus ou le co-voiturage sont des choix et pas des moyens obligés.

    Un centre-ville, pour être vivant, doit être un mélange, un lieu de vie, or nous avons aujourd’hui du beau mais vide, donc pour quoi faire?

    Il faut remettre de la vie, de la vitalité, sans pollution sonore ou aérienne, donc voitures oui, mais électriques ( comme à Amsterdam où le stationnement leur est offert), ou au gaz naturel ou autres modes zéro émissions de CO2…

    Les habitants, les familles, les emplois ne reviendront plus en centre-ville, il nous faut donc inventer un modèle attractif, sinon, Angers aura dans trois ans que deux rues commerçantes….

    Olivier Angers 10 avril 2014 10 h 36 min Répondre
  • Les témoignages me semblent sensés, et pleins de bon-sens, la priorité des angevins n’est sans doute pas la première heure gratuite des parkings, mais je peux vous assurer que pour les commerçants du centre-ville, ça l’est !

    C’est un message important pour dire que l’accès au centre-ville est facile aussi, pour les véhicules et que l’on doit pouvoir traverser la ville avec une voiture, ne pas casser les flux; que le Tram, les Bus ou le co-voiturage sont des choix et pas des moyens obligés.

    Un centre-ville, pour être vivant, doit être un mélange, un lieu de vie, or nous avons aujourd’hui du beau mais vide, donc pour quoi faire?

    Il faut remettre de la vie, de la vitalité, sans pollution sonore ou aérienne, donc voitures oui, mais électriques ( comme à Amsterdam où le stationnement leur est offert), ou au gaz naturel ou autres modes zéro émissions de CO2…

    Les habitants, les familles, les emplois ne reviendront plus en centre-ville, il nous faut donc inventer un modèle attractif, sinon, Angers aura dans trois ans que deux rues commerçantes….

    Olivier Angers 10 avril 2014 10 h 40 min Répondre
  • Une idée du XXème siècle…

    lepetitponey 10 avril 2014 11 h 00 min Répondre
  • La démagogie de Christophe BÉCHU à son paroxysme.

    Comment va-t-il financer cette mesure qui représente une perte importante de recettes pour la ville ?

    Comment peut-il se permettre une telle dépense et promettre dans le même temps de re-goudronner l’ensemble de la ville recouverte de nids de poules ?

    Ça aussi, c’est de la belle démagogie…

    Sinon, vous avez une vision d’avenir pour Angers ? Où en sera notre si belle ville dans 10, 15 ou 20 ans ?

    Amandine 10 avril 2014 11 h 46 min Répondre
    • Sans attendre 10,15 ou 20 ans, notre si belle ville, en tout cas son centre-ville que vous avez connu au xxème siècle, verra, après ses habitants et ses entreprises, ça s’est déjà fait, ses commerçants se réduire, car sans flux de clientèle, pas de commerces.

      Ce sont les clients qui font ou défont les boutiques, pas l’inverse…
      Moins de flux, moins de boutiques.
      On regarde le XXème ou le présent?
      On cause dans le vide ou on travail à des solutions?

      Olivier Angers 10 avril 2014 17 h 14 min Répondre
  • Pourquoi une perte de recette pour la ville puisque chacun peut constater que les parkings sont vides ?

    La perte de recette, elle est déjà là!

    Là au-moins, ils vont sans doute voire leur taux d’occupation augmenter, et rapporter à la deuxième heure, à moins que vous ne fassiez la démonstration que chacun va regarder sa montre pour quitter précipitamment les parkings toutes les 59′ …

    Olivier Angers 10 avril 2014 17 h 20 min Répondre
  • Pour raviver notre ville, remettre en son cœur ceux qui ont fait son histoire depuis deux cents ans, , les Horticulteurs, je suggère un marché quotidien et donc permanent, Place Saint-Eloi, au cœur de l’Angers touristique.

    Le présent économique d’une filière dynamique de notre territoire, un acteur majeur en Europe, reliè à l’histoire de notre ville;

    Et en plus, cela ne coûte rien….alors!

    Alors?

    Les hortillonages 11 avril 2014 13 h 27 min Répondre
  • Pingback: La Grand-Place était piétonne. Le nouveau maire en fait un parking | L'interconnexion n'est plus assurée

  • Quand la bêtise fait office de ligne politique. Béchu a visiblement le destin d’un grand maire avec ses idées d’un autre temps. Déjà vieux à 40 ans.

    Dupond 18 avril 2014 10 h 01 min Répondre
  • Pingback: Baromètre des villes cyclables : le Nord-Pas-de-Calais peut mieux faire. LE MAIRE DE BETHUNE APRÈS DIX ANNÉES DE MANDAT OSE ENCORE FAIRE DES PROMESSES ! | HAUTS DE FRANCE MEDIA

  • Pingback: La Grand-Place était piétonne. Le maire en fait un parking et s’oppose au transport collectif ! | HAUTS DE FRANCE MEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 4