Angers

L’ENSAM d’Angers présentera un prototype à batterie électrique au Shell Eco-marathon Europe

Publié

le

L'ENSAM d'Angers présentera un prototype à batterie électrique au Shell Eco-marathon Europe

Archive – L’ENSAM d’Angers présentera un prototype à batterie électrique au Shell Eco-marathon Europe

La 30e édition du Shell Eco-marathon Europe, compétition automobile étudiante dédiée à la performance énergétique, aura lieu à Rotterdam du 21 au 24 mai 2015. une équipe du Maine-et-Loire est engagée dans la compétition et tentera de battre des records en matière d’efficacité énergétique. Les étudiants ont encore quelques semaines pour concevoir et construire leur véhicule, Prototype ou UrbanConcept. Leur défi : parcourir le circuit urbain de Rotterdam en consommant le moins d’énergie possible.

Pour sa 25ème participation à la compétition, le Campus Arts et Métiers ParisTech Angers présentera un prototype à batterie électrique. L’engin angevin est un éhicule monocoque en fibre de carbone polyester doté d’un moteur Brushless (300 W) pour un poids de 36 kg. La source d’énergie est électrique et le stockage d’énergie se fait par une batterie lithium-polymère. La conversion en énergie électrique est réalisée par un onduleur artisanal et la gestion électronique par Arduino.

La performance est évaluée en fonction de la consommation d’énergie durant la compétition. Le résultat obtenu est ensuite extrapolé pour obtenir la distance qui serait parcourue avec 1 litre d’essence ou 1kWh. Dans chaque catégorie, l’équipe gagnante est celle qui a développé le véhicule ayant la meilleure performance énergétique par équivalence.

Lors de sa dernière performance, l’équipe angevine s’était classée en 15e place en 2012 dans la catégorie Prototype à batterie électrique avec 237 km/kWh.

Un événement important pour les anciens étudiant angevins « J’ai eu la chance de participer au Shell Eco-marathon en 1996 lorsque celui-ci se déroulait en France, sur le circuit du Castellet. J’avais très envie d’aller au-delà de la théorie et de m’investir dans sur un projet technique très concret. De plus, notre école était proche du Mans avec sa course mythique des 24 heures, la course automobile nous faisait rêver ! J’étais en charge de la communication et de la promotion de l’équipe pour attirer les sponsors et je me souviens avoir fabriqué des t-shirts à l’effigie de l’équipe grâce au sponsoring, je me sentais fier. Le Shell Eco-marathon est une très belle expérience. La diversité des profils, la possibilité d’échanger avec d’autres équipes, l’apprentissage du travail en équipe, l’application pratique des apprentissages théoriques et le fait de travailler sur l’efficacité énergétique en font une formidable aventure humaine. Si je devais transmettre un message aux jeunes participants ce serait celui-ci : dans ce type de défi, le chemin est aussi important que le résultat !» confie Vincent Rousseau, Directeur de Projets chez GRT Gaz, participant au Shell Eco-marathon 1996 sur le circuit du Castellet, équipe MASH (ENSAM Angers)

La France, pays le plus représenté dans la compétition

Depuis les débuts de la compétition en 1985, la France est l’un des pays les mieux représentés et les plus performants, certaines équipes françaises étant engagées depuis la création de la compétition. Lors de l’édition 2014, six des dix prix en jeu ont été remportés par des équipes françaises, notamment dans les catégories Prototype à carburant alternatif, UrbanConcept à essence et UrbanConcept à batterie électrique. Cette année, 56 équipes représenteront l’Hexagone à Rotterdam pour se mesurer aux autres équipes.

Une édition spéciale pour les 30 ans

Pour les 30 ans du Shell Eco-marathon Europe, 230 équipes européennes en provenance de 30 pays s’affronteront sur le circuit urbain de Rotterdam du 21 au 24 mai 2015. A l’origine en 1985, ce sont 20 véhicules basiques qui concourraient et la plupart étaient propulsés par des moteurs de tondeuse à gazon. Trois décennies plus tard, on compte plus de 40 000 visiteurs et des véhicules toujours plus performants et au design futuriste

Au fil des ans, l’innovation technologique a permis aux équipes participantes, toujours plus nombreuses, de battre des records d’efficacité énergétique. Lors de la première édition en 1985, l’équipe suisse Henry a remporté le premier prix avec son prototype en enregistrant un résultat de 680 km pour 1 litre de carburant. En 2014, la performance extrapolée de l’équipe française La Joliverie, plusieurs fois titrée avec son véhicule Microjoule, équivalait à faire le tour du monde au niveau de l’équateur avec 12,5 litres d’essence, soit  3 314.9 km pour 1 litre d’essence.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 9 =