Angers et les héritiers de 1957

Les joueurs de Jean-Louis Garcia lors de cette saison 2010-2011 parviendront-ils à égaler ou à faire mieux que leurs aînés de 1957 ? La question mérite d’être ouverte car, depuis cette unique finale disputée et perdue face à Toulouse (6-3), le SCO d’Angers (L2) n’avait plus atteint le dernier carré depuis 42 ans ! Avant son match face au Paris-SG (L1) le mercredi 20 avril, Claude Bourrigault et Marcel Loncle, membres de cette fameuse formation finaliste, ont ouvert le livre aux souvenirs.

Les supporters angevins étaient obligatoirement impatients. Depuis 1969, ils n’avaient plus encouragé leurs protégés dans la quête d’une place en finale de la Coupe de France. Si mercredi prochain, face au Paris-SG, les coéquipiers d’Olivier Auriac auront l’occasion de franchir cette étape des demi-finales, une seule formation angevine a réussi pareil exploit. C’était en 1957.

Claude Bourrigault faisait partie de cette équipe, lui, le joueur du cru, au SCO depuis la catégorie minimes (NDLR = 12-13 ans) : « Ce fut un très bon parcours. Pour se hisser jusqu’à la finale, nous avions battu des équipes comme le RC Paris ou bien encore Bordeaux en demi-finales ». Pourtant, un match reste assez particulier hormis celui face à Toulouse : « C’était en quarts face à Nîmes » se souvient l’ancien milieu de terrain : « Nous avions fait 0-0 et il avait fallu rejouer le match. Quatre jours plus tard, nous nous étions largement imposés (4-1). »

Cette finale face à Toulouse à Colombes, un autre joueur s’en souvient bien. Marcel Loncle, deux fois international, a eu la chance d’arriver au club la bonne année : « J’ai signé en début de saison. Il venait de remonter en D1 et je ne connaissais pas grand chose sur lui » se souvient-il. Après cinq ans passés en Maine-et-Loire, le natif de Saint-Malo ne garde que de bons souvenirs : « J’ai disputé une finale de Coupe de France à 20 ans, dès ma première saison chez les professionnels. C’est assez rare pour être souligné. Surtout, j’ai connu de vrais amis et découvert une région et un club fabuleux. Je peux le dire, j’ai eu de la chance d’être un jour joueur du SCO d’Angers. »

Evidemment, cette génération 1957 est entrée dans l’histoire car elle demeure la seule à avoir disputé une finale de Coupe de France, au grand étonnement de Claude Bourrigault, qui devrait donner le coup d’envoi de la rencontre en 2011 face au Paris-SG : « Je suis étonné », concède-t-il, « je ne pensais pas que nous serions aujourd’hui encore les seuls Angevins à avoir eu les honneurs d’une finale, même si elle a été particulière. » Elle reste en effet la plus prolifique en terme de buts marqués (9). Plus étonnant, elle a mis aux prises deux clubs atteignant ce niveau pour la première…et la dernière fois. « Je me souviens aussi qu’on avait eu un arbitre anglais, M. Clough (photo avec les deux capitaines), pour fêter le quarantième anniversaire de l’épreuve » ajoute Claude Bourrigault qui n’a rien oublié 54 ans plus tard.

Si Angers n’a pu inscrire son nom au palmarès de l’épreuve, ce match demeure particulier pour tous ses protagonistes, comme le souligne Marcel Loncle « On était mené 3-0 au bout de 30 minutes. On a commis trop d’erreurs mais Toulouse était supérieur et mérite sa victoire. De mon côté, je ne garde que de bons souvenirs de cette époque. La saison a été formidable. Promus, nous ne sommes jamais redescendus en Deuxième Division lors de mon passage en Anjou ». De plus, il se consolera 8 ans plus tard en soulevant le trophée sous les couleurs du Stade Rennais.

Désormais paisibles retraités, les deux anciens angevins restent très liés à l’actualité de leur ancien club, notamment Claude Bourrigault : « Ce que les jeunes ont réalisé dans cette édition 2011 est fabuleux. Face au PSG, ils ne seront pas favoris mais ont une carte à jouer. Le stade sera plein et prêt à vibrer ». Son compère de l’époque résume le sentiment général qui prédomine à dix jours de cette rencontre : « On aimerait bien que nos successeurs nous rejoignent et même nous dépassent. Cela signifierait que le SCO a réussi à gagner cette Coupe. Surtout, on se sentirait moins seul ». Début de réponse le mercredi 20 avril aux alentours de 22h30…ou plus si affinités.FFF

[youtube NaTM6Oleg48]

Publié le 17/04/2011

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Angers · Angers SCO · Edition · Football · Sport · Vie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 − 22 =