Angers

Maine-et-Loire. Contrôles routiers les 25 et 26 avril 2015.

Publié

le

Maine-et-Loire. Contrôles routiers les 25 et 26 avril 2015

Maine-et-Loire. Contrôles routiers les 25 et 26 avril 2015

Depuis le début de l’année 2015, près de 200 accidents ont eu lieu sur les routes du département, au cours desquels 7 personnes ont perdu la vie. Les week-ends des mois d’avril et mai sont traditionnellement marqués par une forte affluence sur les routes. François Burdeyron, préfet de Maine-et-Loire, en appelle à la prudence de tous les conducteurs ainsi qu’au strict respect des
règles du code de la route en organisant une opération de contrôle routier.

Une vaste opération de contrôle sera donc organisée ce week-end par la police et la gendarmerie sur l’ensemble du département. Les forces de l’ordre seront particulièrement vigilantes à la conduite sous stupéfiants et après consommation d’alcool, ainsi que toutes les infractions génératrices d’accidents dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 avril.

En France, il est interdit de conduire un véhicule avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 g/l. Conduire sous l’emprise de l’alcool met en péril sa propre sécurité et celle des autres : un conducteur alcoolisé est en cause dans un accident mortel sur trois. Le conducteur qui présente une alcoolémie comprise entre 0,25 milligramme d’alcool (par litre d’air expiré) et 0,39 mg/l.d’air est puni d’une amende prévue pour les contraventions de quatrième classe et d’un retrait de six points de son permis. Si elle atteint ou dépasse 0,40 mg/l.d’air expiré, le conducteur commet un délit et encourt une peine de deux ans d’emprisonnement, 4 500 € d’amende et un retrait de six points de son permis.

Concernant la conduite sous emprise de stupéfiants, la sanction encourue est de deux ans d’emprisonnement et de 4500 € d’amende. Le contrevenant se voit également enlever six points sur son permis de conduire. Les sanctions sont aggravées lorsque alcool et stupéfiants sont couplés. Les peines sont portées à 3 ans d’emprisonnement et à 9000 € d’amende. Loin d’être anodine, la consommation de substances illicites a un impact réel sur la vigilance au volant. En cas d’accident, il s’agit d’une cause d’exclusion de garantie de la part des assurances.

Enfin, il est important de préciser que les forces de l’ordre peuvent procéder à la rétention immédiate du permis de conduire, quelle que soit la catégorie de ce permis. À l’issue de cette mesure, le permis de conduire peut, selon les cas, être récupéré ou faire l’objet d’une suspension.

Communication de la Préfecture de Maine-et-Loire

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 − 24 =