Rencontre avec l’angevin Corentin Baron, l’un des foot freestylers les plus doués de sa génération

A seulement 20 ans, l’angevin Corentin Baron est un surdoué du foot freestyle. Vice-champion de France en 2010, le membre de la team Foot2foot prépare actuellement les championnats de France 2012, à Royan (Charente-Maritime) avec un seul objectif : le titre qui lui a échappé il y a maintenant deux ans. Rencontre avec cet ancien joueur de football, reconverti avec succès dans le freestyle…

Depuis quand t’es venue cette passion pour le foot freestyle ?

Corentin Baron en pleine démonstration de freestyle

« Depuis maintenant 5 ans, en 2006-2007. J’ai d’abord commencé par 10 ans de football à la Vaillante d’Angers puis j’ai terminé à Tiercé, près d’Angers. J’étais en niveau régional mais je me suis rendu compte que je me lassais de plus en plus des entraîneurs, des matchs, du cadre super strict du football. Dans le même temps, il y avait beaucoup de pub qui passait à la télé sur le foot freestyle et ça buzzait de plus en plus sur internet. Du coup, j’ai essayé le geste technique qui était à la mode à l’époque, le tour du monde (ndlr : faire un tour complet du ballon avec son pied, avant que celui-ci ne retombe au sol). Plus j’ai commencé et plus je me suis rendu compte que j’aimais vraiment ça et lorsque je réussissais mes gestes techniques, ça me poussait à continuer dans ce sens. A côté de ça, le football est devenu de moins en moins important pour moi et il m’a fallu faire un choix au niveau de mon planning… Je n’avais plus de temps pour le football puisque l’intégralité de mon temps libre était désormais consacrée au freestyle. »

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste le foot freestyle ?

« Le foot freestyle est composé à la base de jongles, il faut faire un maximum de techniques possibles en utilisant toutes les parties du corps. Il n’y a aucune règle, les mains sont autorisées (contrairement au football), les pieds bien sûr et nous utilisons aussi beaucoup le genou et la tête. Il faut réussir un maximum d’enchaînements possibles avec le plus de techniques et de figures, ce que l’on appelle les « tricks » en freestyle. »

Le 31 octobre 2010, tu finissais vice-champion de France de foot freestyle, peux-tu nous raconter cette expérience ?

« Tout a commencé par une sélection vidéo. Ça faisait la quatrième année consécutive que je participais et à chaque fois j’arrivais dans les 10 premiers. Après les qualifications vidéo, on s’est tous retrouvés à Royan pour les phases finales. Lors de ces phases finales, on passe tous 3 minutes chacun et en fonction des critères comme au patinage artistique, avec un système de points obtenus dans chaque catégorie, le jury sélectionne les 8 premiers pour participer ensuite à des « battles », un peu à l’image du « break dance », où l’on se retrouve en un contre un et c’est celui qui gagne 7 « battles » qui est champion de France. Pour ma part, j’étais à 5 « battles » gagnées et malheureusement je rate ma 6e et celui qui était à 4 points derrière moi, Séan, a enchaîné 3 « battles » consécutives gagnées. J’avais battu Séan, le champion du Monde à l’époque et est donc le champion de France actuel, dans les toutes premières « battles » mais avec le système de points, il s’est retrouvé devant moi. Ça s’est joué à rien du tout et c’est pour ça que cette année je reviens pour reprendre ma place ! »

Les championnats de France, le 4 mai 2012 à Royan, sont donc ton objectif prioritaire ?

« Effectivement, mon objectif 2012 est le titre de champion de France. De plus, comme chaque année, le titre de champion de France est directement qualificatif pour les championnats du Monde, qui est le gros objectif de ma carrière. D’ailleurs, je ne m’arrêterais pas de freestyler avant d’avoir été titré champion du Monde ! Sinon en 2012, au niveau européen, j’ai été pré-sélectionné pour la première année dans le top 40 et lors des qualifications dans lesquelles ils gardaient les 16 meilleurs, je suis seulement arrivé dans les 20 premiers, ce qui ne me permet pas de participer au championnat d’Europe. Je fais donc partie du top 20 européen et au niveau mondial, c’est encore un cran au-dessus puisqu’il faut être absolument champion de France pour participer au championnat du Monde, je ne peux donc pas me contenter d’une deuxième place. Si je me qualifie pour ces championnats du Monde, après ce n’est que du bonus ! »

Tu es passé à la télé chez Cauet sur NRJ12 en défiant M. Pokora, un grand fan de freestyle lui aussi… Quel souvenir en gardes-tu ?

« C’est un super souvenir ! Déjà, c’était une première vraie télé pour moi… J’avais déjà eu l’occasion de réaliser quelques publicités mais là ça tombait très bien puisque le tournage se réalisait avec M. Pokora, un vrai fan de football, qui adore lui aussi tout le côté technique et freestyle de ce sport. En plus, c’est un mec super cool qui a mis une très bonne ambiance pendant le tournage ! Maintenant je n’ai qu’une envie, c’est de repartir à la télévision faire deux ou trois démonstrations et normalement c’est ce qui est prévu à l’avenir… La télé, c’est ce qui se fait de mieux pour la pub et la com et elle m’a déjà permis de m’ouvrir quelques portes et elle devrait logiquement m’en ouvrir d’autres dans le futur. »

J’imagine que tu dois être assez curieux de ce qui se passe sur le net… Tu jettes souvent un œil sur les gestes techniques à la mode ?

« Bien sûr, il faut suivre sans arrêt l’actualité et ce qui se fait de nouveau dans le foot freestyle. Il faut sans cesse innover puisque certains pensent que nous sommes limités mais ils ne connaissent pas notre état d’esprit qui est de toujours vouloir repousser les limites ! C’est vrai que je regarde souvent ce qui se fait de nouveau, surtout dans les autres pays puisqu’en France nous sommes encore très peu développés au niveau des gestes techniques. Dans l’Est de l’Europe par exemple, ils ont quelques années de plus que nous dans ce domaine et c’est pour cette raison que je m’inspire beaucoup des pays étrangers. »

Quel est ton geste technique préféré ?

« Je n’ai pas vraiment de geste technique préféré mais en revanche ma catégorie préférée est celle du joueur. C’est-à-dire tout ce qui se fait debout, avec les pieds, comme le tour du monde par exemple. Lorsque je m’entraîne, mon objectif est d’être le plus complet possible, d’utiliser aussi bien la tête que les pieds en étant debout, au sol ou même assis… Pour résumer, j’essaye de proposer le freestyle le plus complet ! »

Retrouvez toute l’actualité freestyle de Corentin Baron sur son blog http://cocofreestyle.skyrock.com/ mais également sur son Facebook http://www.facebook.com/profile.php?id=1070898277

Découvrez aussi les stages et tournois de football Foot2foot sur le site internet http://www.foot2foot.fr/

Guillaume Murian

Publié le 24/04/2012

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Angers · Edition · Football · Sport · Vie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 1

titre