Angers

Enfants handicapés et rythmes scolaires: Marc LAFFINEUR interpelle le ministre de l’Éducation nationale

Publié

le

Marc Laffineur, député de Maine-et-Loire

Marc Laffineur, député de Maine-et-Loire

Le Député de Maine-et-Loire, Marc LAFFINEUR interpelle le ministre de l’Éducation nationale sur l’intégration des enfants en situation de handicap dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.

« La réforme des rythmes scolaires impose aux communes et aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) d’adapter leurs activités périscolaires afin d’assurer la prise en charge des élèves après la fin des heures de classe. Cette prise en charge concerne également les élèves en situation de handicap et pose la question de leur accompagnement par des auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui n’ont vocation à intervenir que pendant la période scolaire.

En l’absence de mesures claires sur le sujet, Marc LAFFINEUR, Député-Maire d’Avrillé, a décidé d’interpeler le ministre de l’Education nationale. Dans une question écrite, il demande au Gouvernement, parce que refusant toute rupture d’accueil et exclusion de jeunes enfants handicapés, de prendre les mesures nécessaires à l’adaptation des missions des AVS afin que ces derniers puissent accompagner ces élèves pendant le temps scolaire et durant les activités périscolaires.

Il demande également que des crédits et personnels nécessaires au financement de l’élargissement de ces missions soient prévus. »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Leriche. Patrick

    27 avril 2014 at 9 h 10 min

    Cette question est essentielle.
    L’activité périscolaire contribue, pour l’enfant porteur de handicap, à la réalisation de son projet de vie.
    Ce projet de vie, spécifique à chaque enfant, prévoit dans de nombreux cas une assistance humaine.
    Aujourd’hui, l’activité de l’AVS ( Assistante de Vie Scolaire ) est cantonnée aux activités scolaires.
    Ainsi il y a rupture d’aide et d’accompagnement à des moments essentiels au développement de l’enfant.
    Cela se traduit par une mauvaise application de son projet de vie et risque de nuire à son inclusion citoyenne.
    Il me paraît essentiel que tous les parents concernés par cette question s’expriment et témoignent

    pour que nous obtenions la garantie d’une continuité d’accompagnement humain pour nos enfants handicapés.

  2. SIROT

    27 avril 2014 at 12 h 05 min

    les AVS interviennent en temps scolaires et ne sont pas animateurs. il est surtout important que les animateurs qui prendront en charge les temps périscolaires soient des professionnels de l’animation. Cessons de penser qu’ils n’ont pas de compétences. l’animation est un métier. il est cependant impératif de prévoir un nombre d’animateurs en lien avec la capacité à accompagner aussi un enfant en situation de handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76 + = 85