Rénovation énergétique des bâtiments: Hulot présente son plan à Angers.

Credit AM – Nicolas Hulet ici à la résidence Montesquieu à Angers.

Nicolas Hulot était à Angers aujourd’hui pour présenter les contours de son du futur plan gouvernemental visant à encourager la rénovation des bâtiments publics et privés afin de réduire leur consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Exemple à l’appui ici à Angers, la rénovation du lycée Simone Veil et la résidence privée Montesquieu à Belle-Beille.

Munie d’une enveloppe de 14 milliards d’euros sur cinq ans, le Ministre de la Transition écologique a dévoilé ce jeudi le plan du gouvernement sur la rénovation énergétique des bâtiments. Composé d’une série de mesures, dont une réforme de certaines aides et des soutiens à la rénovation des logements trop énergivores.

L’objectif est de rénover jusqu’à 500.000 logements par an, avec notamment l’objectif de 100.000 logements HLM annuels rénovés par les bailleurs sociaux, et vise 250.000 logements particuliers rénovés, également par an, grâce à des mécanismes existants tels le crédit d’impôt, l’Eco-prêt à taux zéro (ECO-PTZ), les certificats d’économie d’énergie…

La rénovation de la résidence privée Montesquieu à Angers.

Dans les bas de Belle-Beille, les deux immeubles de la résidence Montesquieu qui ont poussé dans les années 60, s’offrent actuellement un “lifting” énergétique.

La résidence composée de 260 propriétaires dont 140 propriétaires-bailleurs, a confié à son syndic Immo de France et Yannick Borde son président l’idée de la rénovation énergétique des bâtiments, mais simple de convaincre.

En 2013, le lancement du Plan national de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) encourage fortement opérateurs privés et publics de l’immobilier à se lancer. Immo de France lance alors un audit énergétique sur les deux bâtiments.

Après moults entretiens, réunions et trois assemblées générales, le projet de rénovation des deux immeubles est actée par les copropriétaires le 30 juin 2016 pour un montant de 3 175 092€ soit 12750€ par copropriétaire. Différents aides et subventions permettent d’atténuer ce prix et permettent à certains copropriétaires, un reste à charge de 7789€ soit 61% du coût réel de la rénovation.

Publié le 26/04/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

89 − = 87