Le FC Metz et Angers SCO se quittent dos à dos

Credit Josselin Clair /Archives/ Remplaçant de Diego Gomez, souffrant, Charles Diers a prouvé toute son importance en ouvrant le score pour le SCO d'Angers

En terre Lorraine, le SCO d’Angers pouvait écarter un prétendant au maintien en cas de victoire face au FC Metz (17e), pour le compte de la 34e journée de Ligue 2. Très dangereux offensivement mais toujours aussi peu réalistes devant le but, les hommes de Stéphane Moulin ramènent malgré tout un point important de ce déplacement périlleux, en obtenant le match nul (1-1). Un choc de mal classés qui s’est joué en trois minutes, juste avant la pause.  

Petite surprise au coup d’envoi puisque l’Argentin Diego Gomez prend place sur le banc, ne s’étant pas complètement remis d’une blessure à la cheville. A noter également les titularisations de l’ancien Amiénois Arnold Bouka Moutou et du jeune latéral Pierre-Etienne Lemaire. Charles Diers remplace quant à lui Diego Gomez, poste pour poste. Claudiu Keserü, passeur décisif face au Mans, est toujours touché à la pommette et Malik Couturier et Karim Djellabi ne sont pas sur la feuille de match, eux non plus. Le SCO entame parfaitement la partie face à une équipe Messine très fragile et surtout brouillonne, qui semble un peu tétanisée par l’enjeu découlant de sa position délicate au classement (17e). Angers se crée d’ailleurs sa toute première occasion franche après seulement 8 minutes de jeu. Suite à une faute sur Gaëtan Charbonnier, Olivier Auriac se charge du coup-franc et trouve la tête du Sénégalais Matar Fall qui pense marquer mais c’est sans compter sur la parade magnifique d’Oumar Sissoko, le portier Messin. Le FC Metz réagit sur une frappe de Pierre Bouby à la 12e minute mais Grégory Malicki boxe le ballon des poings. A la 20e minute de jeu, Férébory Doré se retrouve dos au but au niveau du point de pénalty Messin et parvient à frapper en pivot mais un défenseur Lorrain repousse le ballon in extremis de l’abdomen. Les Angevins récupèrent le ballon très haut dans ces 20 premières minutes et acculent les Messins dans leur camp. Le jeu s’anime à la 23e minute lorsque la frappe vicieuse de Rayan Frikeche, à ras de terre, est repoussée délicatement par Oumar Sissoko en corner. Deux minutes plus tard, le portier Lorrain doit à nouveau s’employer du pied, en repoussant une énorme occasion de Gaëtan Charbonnier, qui était seul. Le gardien Franco-Sénégalais du FC Metz est omniprésent et bien que parfois peu rassurant, il repousse encore et toujours l’échéance. Les Angevins accumulent les occasions de but dans cette première demi-heure mais le score reste nul et vierge à cinq minutes du retour aux vestiaires.

Tout s’accélère avant la pause !

Ouverture du score pour le SCO d’Angers à la 40e minute ! Suite à une première frappe de Férébory Doré repoussée par l’inévitable Oumar Sissoko, Charles Diers suit parfaitement l’action et propulse le ballon sous la barre transversale du portier Lorrain ! En ouvrant la marque, le milieu de terrain du SCO rend parfaitement la confiance que lui avait accordée Stéphane Moulin en le titularisant. Mais seulement trois minutes plus tard, tout est à refaire pour le SCO ! Pierre Bouby égalise pour le FC Metz d’une frappe sèche et lointaine à ras de terre, qui trompe Grégory Malicki ! Quel dommage puisque les Lorrains n’ont quasiment pas eu d’occasions dans cette première période ! Comme face au Mans, il y a une semaine, le SCO se fait piéger sur l’une des très rares accélérations du FC Metz. Deux buts en trois minutes et un score nul à la pause, 1-1. Au retour des vestiaires, l’attaquant des grenats Andy Delort saute plus haut que tout le monde et place une tête dangereuse mais la défense du SCO repousse le danger. Les Messins s’enhardissent et sont de plus en plus dangereux dans cette partie. La tournure du match devient inquiétante pour le SCO… Les joueurs de Stéphane Moulin ne touchent quasiment plus le ballon ! L’entrée de Mathieu Duhamel, à l’heure de jeu, a fait beaucoup de bien au FC Metz. Il se met en évidence dix minutes plus tard sur une frappe qui rase le poteau gauche de Grégory Malicki. A vingt minutes du terme, le coach Angevin décide de lancer dans la bataille son stratège Argentin, Diego Gomez. Cinq minutes avant la fin du temps réglementaire, Grégory Malicki sort la parade qu’il faut sur une belle frappe de Yeni Ngbakoto. Dans la foulée, David Fleurival inquiète à nouveau le portier du SCO sur un tir contré, qui semblait prendre la direction du cadre. Les dernières minutes et les dernières secondes sont tendues mais Messins et Angevins se quittent dos à dos sur un match nul, 1-1. Une légère pointe de déception peut régner après ce partage des points suite aux nombreuses occasions de la première période mais étant donné le match nul du Havre face à Reims (1-1) et la défaite à domicile du Mans face à Laval (1-3), le SCO conserve son petit matelas d’avance sur le premier relégable (Le Havre), qui est toujours de quatre points d’avance.

Guillaume Murian

Toute l’actualité d’Angers-sco c’est sur la page Facebook !

 

Publié le 27/04/2012

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Angers · Angers SCO · Edition · Football · Sport · Vie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 32 = 33

titre
titre