Polémique autour de propos tenus par le maire d’Angers. Emmanuel Capus répond

DR - Polémique autour de propos tenus par le maire d'Angers.

DR – Polémique autour de propos tenus par le maire d’Angers.

Lors de sa dernière réunion publique, le 26 avril dans le quartier Saint Serge, le maire d’Angers aurait abordé la vie privée d’un élu de l’opposition. Aujourd’hui, Emmanuel Capus, adjoint à la ville répond.

Lors de sa dernière réunion publique, le 26 avril dans le quartier Saint Serge, « Christophe BÉCHU s’est permis d’aborder la vie privée d’un élu de la minorité. Une nouvelle fois, il montre son incapacité à admettre la contradiction et le débat. » dénoncent les élus de l’opposition. « inconsistantes, pour ne pas dire risibles… et grotesque ! » répond Emmanuel Capus, adjoint à la ville d’Angers.

« Jusque-là les tentatives d’intimidation avaient au moins la décence d’être proférées en notre présence lors des conseils municipaux ou communautaires, ce qui nous permettait de répondre. Utiliser ce genre de méthodes ne grandit pas la politique. La démocratie, c’est à la fois accepter de débattre sur les projets « explique le groupe Aimer Angers. Et l’adjoint de leur répondre« Faute de pouvoir porter la contradiction sur le fond des dossiers, la minorité n’a de cesse de prendre Christophe Béchu pour cible, toujours sur la base d’attaques personnelles, jamais pour des raisons d’intérêt public.Aujourd’hui, voilà que cette même minorité, plus unie quand il s’agit de signer un communiqué de presse que pour voter une délibération, monte en épingle une anecdote que personne dans l’assistance n’avait relevée le soir de la réunion publique à la maison de quartier Ney. Et ce, une semaine après ! »

L’opposition demande des comptes « Les tentatives d’intimidation de Christophe Béchu doivent cesser » « Le véritable mépris, c’est celui que M. Béatse et ses amis ont montré à l’égard de leur opposition municipale pendant des années. S’ils pensent que cette posture politicienne va duper les Angevins, que créer des polémiques artificielles et se victimiser va enrichir le débat public, ils se trompent lourdement. » précise Emmanuel Capus et de prévenir  » Les élus de l’opposition seraient bien avisés de se ressaisir. Le débat public y gagnerait en sérénité au plus grand bénéfice des Angevins. »

Publié le 04/05/2016

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 51 = 61

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

titre