Angers

Lorsque le Bresil s’invite à Angers

Publié

le

oeil_bresil_drPays le plus en vue en ces moments, le Brésil continue malgré tout de s’exporter et ses habitants de voyager. La France, qui est depuis longtemps un pays majeur quant à l’attrait des touristes mondiaux, conserve sa place en attirant de nombreux visiteurs étrangers, et notamment du Brésil, qui constitue pour la France le 1er marché émetteur d’Amérique du Sud, avec 660 000 touristes brésiliens accueillis en 2013.

Si la capitale et sa Tour Eiffel captent la majeure partie de ces visiteurs (85 %), de nombreuses autres destinations attirent également, dont le Val de Loire. Que ce soit pour du tourisme culturel et shopping, aussi bien que gastronomique et œnotourisme.

On continue de venir donc en France et à Angers pour en apprendre plus sur les us et coutumes et les traditions culinaires françaises, et locales. La preuve avec le cas d’Angers, qui accueillera bientôt, grâce à Angers Loire Tourisme, 12 voyageurs brésiliens autour du thème « L’art de vivre à la Française ». Ce séjour particulier s’organisera donc autour de la gastronomie, avec, entre autres, au programme, hébergement et dîners au Château de Noirieux, visite du château de Brissac, découverte et déjeuner dans une ferme-auberge de la région, marché, cours de cuisine et déjeuner avec Pascal Favre d’Anne, le célèbre chef angevin à la veste verte, et dégustation de produits locaux tels que le Cointreau, les vins de Loire ou à la chocolaterie Bourdillat.

Cet accueil a pu être réalisé grâce à un premier essai concluant à l’automne 2013. Arrivant à Angers du 14 au 18 mai, il faut espérer que cette deuxième édition sera également réussie, permettant l’ouverture et l’expansion de ce nouveau segment de touristes en à Angers, mais aussi dans tout le Val de Loire, offrant par la même occasion une nouvelle source de profit pour les entreprises locales, qui semblent souffrir, lors de la saison estivale, du manque des résidents locaux, partis au soleil et/ou à l’aventure.

Si le Brésil est très occupé par la prochaine coupe du monde de football, il apparaît que les Brésiliens ont encore du temps pour prendre du bon temps, et découvrir de nouveaux horizons, manières de vivre et surtout de manger.

Nicolas Maffre

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 + = 24