Transport

Le pont de Montjean se refait une beauté

Publié

le

Le pont de Montjean se refait une beauté

Bâti en 1848, dans ses caractéristiques actuelles, le pont de Montjean ( Maine-et-Loire ) a été grandement reconstruit entre 1924 et 1928 puisque seule sa pile centrale avait été conservée. La partie métallique suspendue est reconstruite après la seconde guerre mondiale (1946-1948).

Des entretiens intensifs sont évidemment survenus depuis, avec la protection complète du béton de deux portiques en 1982, la remise en peinture des pylônes deux ans plus tard, la reprise de la couche de roulement et l’investigation des bétons en 1999 ou le remplacement de l’ensemble de la suspension avec remise en peinture des bétons entre 2002 et 2004.

Quel diagnostic ?

Long de 480 mètres, l’ouvrage est composé de cinq pylônes. Les visites d’inspection, un diagnostic datant de 2016 et des visites en régie ont révélé certains points à corriger sur le pont de Montjean : Nécessité de réaligner les câbles en tête du 3e pylône, vieillissement de la protection des bétons et des parties métalliques, usure de deux lignes de joints.

Conditions de circulation

Alternat pendant toute la durée des travaux pour permettre aux nacelles d’évoluer sur l’ouvrage en fonction de l’avancée du chantier. Des fermetures de nuits (uniquement) seront nécessaire pour changer les joints de chaussée et remettre en place les selles.

Coût global de l’opération : 900 000 €.

Durée des travaux : sept mois.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

54 − 53 =