Business

Commerce extérieur des Pays de la Loire en 2010 : l’Europe, première zone cliente

Publié

le

2010 marque la reprise des échanges internationaux après une année 2009 particulièrement difficile. Dans ce contexte, la région se distingue par une progression des exports et des imports supérieure à la hausse nationale. Avec 62 % des exportations à destination des pays européens, la région reste un fournisseur important de l’Europe, en particulier de l’Allemagne, de l’Espagne, du Royaume-Uni et de l’Italie. Malgré ce redressement des exportations en 2010, le déficit commercial de la région se creuse à nouveau avec une facture énérgétique de plus en plus lourde

En 2010, les échanges internationaux des Pays de la Loire sont en nette progression, avec une hausse des exports et des imports de l’ordre respectivement de 17,3 % et 17,6 % par rapport à 2009. Cette vive reprise des échanges, après une année 2009 particulièrement morose, est même supérieure à celle enregistrée au niveau national :+ 13,8 % à l’export (soit 388 milliards d’euros) et + 14 % à l’import (soit 456 milliards d’euros). Avec 15,4 milliards d’euros d’exportations en 2010, la région Pays de la Loire se situe désormais au 9e rang des régions exportatrices françaises. Elle occupait le 10e rang en 2009. À elle seule, la Loire- Atlantique concentre plus de 45 % des exportations et 55 % des importations de la région.

Pour autant, ce regain des échanges est encore loin d’atteindre les niveaux enregistrés en 2008, que cela soit sur le plan national ou régional.

Des échanges concentrés sur l’Union européenne

Les échanges de la région restent concentrés sur l’Union européenne (62 % à l’export et 48 % à l’import) puis, dans une moindre mesure, sur le continent américain (respectivement 14 % et 9 %). La proportion régionale d’exportations vers l’Union européenne est comparable à la moyenne nationale (61 %) mais la proportion régionale d’importations en provenance de l’UE est inférieure de 11 points (59 % à l’import pour la France).

Avec plus de 62 % des exportations en direction des pays européens, l’Union européenne reste très largement la première zone cliente des Pays de la Loire. Quatre pays concentrent plus de 40 % des exportations ligériennes : l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni et l’Italie.

En ce qui concerne les importations, l’Allemagne est toujours le principal fournisseur de la région (11 %).

L’Italie, l’Espagne et les Pays-Bas sont encore des références européennes pour les approvisionnements régionaux (respectivement 6,5 %, 6,2 % et 5 %). Cependant, la Chine devient en 2010 le deuxième fournisseur de la région après une progression marquée par rapport à 2009 (+ 24 %) : les secteurs concernés sont notamment celui des articles d’habillement, cuir et celui des meubles.

Une balance commerciale grevée par la composante énergétique

Accompagnant la reprise du commerce mondial en 2010, les principaux postes export de la région sont en progression par rapport à 2009. Ainsi, la filière des matériels de transport enregistre une forte hausse en 2010 ; elle représente toujours le premier poste export de la région avec, en particulier, le poste « navires et bateaux ». Les équipements mécaniques et matériels électriques connaissent également une embellie et occupent le 2e rang des exportations suivis par les produits des industries agroalimentaires.

Les importations régionales augmentent quant à elles de 17,6 % par rapport à 2009 et représentent 19,3 milliards d’euros en 2010. La région est ainsi confortée au 8e rang national. Les importations concernent principalement les hydrocarbures, les équipements mécaniques et matériels électriques, et les produits des industries agroalimentaires. Cette évolution à la hausse des importations est en partie due à l’augmentation du prix moyen annuel du gaz et du pétrole et en conséquence à l’alourdissement de la facture énergétique.

De ce fait, la progression plus importante du volume des importations (+ 17,6 %) par rapport aux exportations (+ 17,3 %) entraîne une détérioration du solde de la balance commerciale : le déficit commercial se creuse et passe de – 3,28 milliards d’euros en 2009 à – 3,89 milliards en 2010, soit une augmentation du déficit de l’ordre de 19 % (contre 15 % pour la France entière).

Hors énergie, le déficit continue certes de se creuser, mais ne représente plus que 270 millions d’euros.

Bertrand BONCORPS (Direccte des Pays de la Loire)
Jean-Luc DURAND (Direccte des Pays de la Loire)

Sources : Douanes

Définitions : CAF/FAB : pour le commerce extérieur de la France, la valeur des échanges est prise en compte au passage de la frontière. Cette comptabilisation est dite CAF/FAB : pour les importations Coût, assurance et fret compris jusqu’à notre frontière nationale (en CAF), pour les exportations, Franco à bord à notre frontière (en FAB).

Bibliographie : Le chiffre du commerce extérieur – année 2010

Les opérateurs du commerce extérieur – année 2010 données provisoires Direction générale du Trésor, pôle Commerce extérieur, Département des statistiques et des études économiques

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Marc RAGOUIN

    9 mai 2011 at 18 h 12 min

    Bonjour,
    En effet la région pays de La Loire a gagné une place, se positionnant au 9 émé rang des régions exportatrice ainsi elle confirme ainsi le dynamisme de ses entreprises et son savoir faire. 
    Aujourd’hui 80% des exportateurs sont des T.P.E (-20 salariés), pour soutenir leurs efforts, nous venons de mettre en place une Societe coopérative d’intérêt collectif afin de mutualiser la prime d’assurance de la COFACE couvrant le risque d’impayé à l’export ainsi à toutes les TPE et meme les primo-exportateurs peuvent accéder sans minimum de chiffre d’affaires ou de prime à cette garantie.
    Cette mesure etait demandée depuis de nombreuse année par l’ensemble des organisations représentatives de l’industrie comme de l’agriculture.
    Pour plus d informations contactez nous directement par mail : mr@scic-capex.org
    Cordialement 
    Marc RAGOUIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + = 22