Hippisme

Quinté. Le Prix des Ducs de Normandie à Caen ce mercredi 13 mai 2020.

Publié

le

Le Prix des Ducs de Normandie à Caen ce mercredi 13 mai 2020.

Direction Caen, ce mercredi 13 mai 2020 pour le Tiercé-Quarté-Quinté + .Dans cette épreuve, le Prix des Ducs de Normandie vont s’affronter partants. La course sera disputée sur 2450 mètres, et dotée de 110 000€

Dans cette épreuve, Feeling Cash (10) a été orienté vers le trot monté à l’âge de 3 ans. Mercredi, son entourage profite de cet engagement à l’attelage pour lui donner une rentrée. Il connaît la piste de Caen. Pour son unique tentative dans la spécialité qui nous intéresse et déferré des antérieurs, il avait connu les rigueurs de la disqualification. C’est le plus jeune au départ de ce quinté et sa tâche ne paraît pas facile. Pour sa rentrée sur cette piste, le 12 mars dernier, Bugsy Malone (11) avait gagné avec désinvolture. À 9 ans, il n’a rien perdu de sa superbe. On peut penser qu’il va s’aligner au départ de ce Prix des Ducs de Normandie dans son « costume de marié ». Il n’a jamais déçu à Caen, où il a gagné plusieurs fois. Comme à son habitude, il sera déferré des postérieurs. Il doit pouvoir donner la réplique à Cleangame (15).

Les confidences de Geny

Adrien Lamy: Carla du Châtelet (1) aurait pu accrocher la deuxième place en novembre, sans sa faute dans une course fermée. Elle n’est pas dénuée de moyens à l’attelage mais, ici, elle se frotte aux meilleurs. Ce ne sera pas la même affaire. Évoluer à main droite ne lui pose pas de problèmes. Elle va faire de son mieux pour obtenir une allocation, mais cela s’annonce difficile, avant le coup.

Grégory Thorel: Bolide Jénilou (2) n’a pas été revu depuis début octobre, car il a connu des problèmes de santé à répétition. Il a eu des soins et est allé au pré pendant pas mal de temps. Depuis qu’il a repris l’entraînement, il progresse régulièrement, mais seule la compétition lui permettra de se remettre dans le bain. Au mieux, il aurait pu finir cinquième ou sixième. Là, vu son état et ferré, il aura fort à faire.

Jean-Luc Dersoir: Détroit Castelets (3) s’est bien comporté à plusieurs reprises cet hiver, alors qu’il n’est pas toujours performant à cette époque. Il arrive dans sa saison, mais n’est pas affûté pour cette rentrée. Je vais le driver et il restera ferré. Cette course a pour but de le préparer en vue d’un prochain engagement à Vincennes. Il est préférable de l’écarter.

Dominique Chéradame: Malgré les événements, Blues des Landiers (4) a pu s’entraîner normalement. J’ai eu la chance de pouvoir le travailler la semaine dernière sur l’hippodrome d’Argentan. Je pense qu’il a tout de même un peu perdu en condition. Le lot est relevé ; c’est le Prix d’Amérique du Calvados en quelque sorte. Sa prestation me permettra de mieux cerner ses possibilités actuelles. Cette sortie lui sera profitable.

Tony Le Beller: Pour sa rentrée à Caen, Ceylan Dairpet (5) n’était pas au top. Je le trouve bien mieux depuis. Il a bien travaillé et va se présenter prêt. Bien sûr, on affronte de sérieux clients, mais il ne va pas terminer à cent mètres. Il peut tirer son épingle du jeu et se glisser à l’arrivée.

Jean-Michel Bazire: Dorgos de Guez (6) a décompressé après sa victoire dans le Prix du Plateau de Gravelle. Mercredi, il effectuera une rentrée. Il n’est pas suffisamment affûté et je préfère ne pas le déferrer pour le moment. Il vaut mieux le regarder courir…

Pierre Levesque: Longuement arrêté, suite à des problèmes de jambes, Dexter Fromentro (7) avait bien couru au mois de mars à l’occasion de son deuxième parcours après un an d’absence. Même s’il a continué à travailler durant le confinement, il va avoir besoin de courir pour revenir au top. Il aura du mal à rivaliser avec de tels adversaires. Il est plus confirmé sous la selle et c’est dans cette spécialité qu’il faudra le suivre.

Sylvain Roger: Enino du Pommereux (8) a bénéficié d’un très bon parcours dans le Prix de Sélection et a très bien terminé. Il a réalisé une bonne fin de meeting. Depuis, il a pas mal décompressé, tout en débutant la saison de monte, avant de reprendre piscine et travail. Il a de bons pieds et je le déferre. S’il est bien, il n’est pas très affûté pour autant. J’ai une préférence pour Délia du Pommereux (14).

Jarmo Niskanen: Après un très bon hiver, Earl Simon (9) est entré au haras pour saillir. Il a décompressé avant d’être préparé pour cette course. Je l’ai travaillé à deux reprises à Grosbois, où j’ai mes marques. Il était aussi bien, sinon mieux, que cet hiver. À l’entraînement, il est encore plus à l’aise à droite qu’à gauche. Cleangame (15) et Bold Eagle (16) sont de sérieux clients, mais il peut terminer dans les trois premiers.

Junior Guelpa: Lors de sa dernière course à Cagnes-sur-Mer, Bahia Quesnot (12) était ferrée et avait hérité d’un numéro défavorable. Elle a ensuite effectué un break volontaire. Elle est allée se ressourcer à la mer. Depuis, elle a bien travaillé et est prête à faire une bonne rentrée. Elle ne sera pas dérangée par ce tracé. Bien que ferrée, je la crois capable de s’immiscer dans le quinté.

Sébastien Guarato: Tony Gio (13) a raté son meeting après une bonne prestation dans le Grand Prix de Bretagne. Je l’ai travaillé un peu moins fort ensuite et il a pris une bonne deuxième place dans le Grand Prix de Paris. Ici, il aime la piste plate, mais n’est pas sur sa distance. Je le préfère sur plus long. Pour autant, s’il démarre bien et peut attendre non loin des premiers, il peut accrocher une bonne place.

Sylvain Roger: Je m’attendais à un peu mieux à Cagnes avec le bon parcours qu’elle a eu, mais Délia du Pommereux (14) n’a pu changer de vitesse à la fin. À sa décharge, elle avait démarré assez vite. Elle a décompressé trois semaines, avant de reprendre sérieusement. J’ai un petit doute à main droite, mais elle a travaillé deux fois à Grosbois à cette corde, donnant satisfaction. Elle est plus affûtée que Enino du Pommereux (8).

Jean-Michel Bazire: Depuis son succès dans le Prix de Brest, tout s’est déroulé normalement à l’entraînement. Cleangame (15) est fringant et, sur le plan physique, il est au top à mon avis. Il s’adapte à tous les tracés ; il tourne aussi bien à droite qu’à gauche. Avec lui, il faut toujours redoubler d’attention durant les deux cents premiers mètres. Après il est capable de progresser en force et ne lâche pas le morceau.

Sébastien Guarato: Après un bon début de meeting d’hiver, Bold Eagle (16) était un peu fatigué en début d’année. Il a décompressé, débuter la saison de monte. Il a beau poil et paraît bien physiquement. L’idée est de le remonter gentiment en condition pour les échéances outre-Atlantique. On va essayer de faire une course propre. Je serais satisfait de le voir sur le podium.

Retrouvez toutes les courses du quinté et tous nos derniers tuyaux sur notre page Facebook

La nouvelle applicationBar mobile quinté est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

 

Une synthèse: 15-9-11-16-14-8-13-5 La synthèse de la presse:15 – 11 – 13 – 16 – 9 – 12 – 5 – 14

L’arrivée: 9-8-14-16-10

Le Parisien : 11-15-12-14-9-8-16-13
Ouest France:15-9-16-11-14-8-13-12
Sud Ouest :13-16-11-14-15-9-8-12
RTL:15-9-16-14-13-11-8-12
Paris Turf :15-11-9-16-14-8-13-5

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

77 − 72 =