Une personne sur quatre en Maine-et-Loire renonce aux soins selon la CPAM

DR

La CPAM ( Caisse Primaire d’Assurance Maladie) de Maine-et-Loire s’inquiète de voir qu’une personne interrogée sur quatre est touchée par le renoncement aux soins. Pour palier à ce problème majeur, la CPAM présente un dispositif d’intervention immédiate : la Pfidass.

Le dispositif, mis en place dans le département depuis octobre dernier est une plateforme qui permet de lutter contre les inégalités en terme d’accès aux soins. Les principale cause du renoncement aux soins est financière. Certains ne peuvent toujours pas assumer le reste à charge de leurs dépenses médicales et renoncent à certains soins comme l’ophtalmologie ou autres soins spécialisés.

Une situation assez urgente

La Pfidass à pour but de trouver les publics concernés par le renoncement aux soins pour l’accompagner jusqu’à la réalisation des soins médicaux. Un quart des personnes qui ont renoncées aux soins ont perdu l’espoir de voir leur situation s’améliorer. Une statistique alarmante qui à poussé la CPAM à agir. La Sécurité Sociale s’appuie sur un réseau de partenaires et propose des conseillers qui vont aider à la mise en place des soins. Les prochaines étapes du dispositif sont d’intégrer les professionnels de la santé afin de rapprocher les personnes les plus isolées des services de santé.

Des solutions à long terme

L’objectif de la création de la plateforme Pfidass est « d’améliorer la prise en charge des patients sur l’ensemble du territoire ». C’est ainsi une stratégie de modification de l’organisation de la CPAM qui est à prévoir. Il s’agit par exemple de création d’une maison de santé pluridisciplinaire qui pourraient voir le jour en raison du regroupement physique des professionnels de la santé. L’objectif est également d’améliorer le quotidien des professionnels de la santé en leur apportant des outils numériques et statistiques pour soigner une plus large population. La CPAM cherche par ce dispositif à aider un changement progressif du système de santé qui chercherait en priorité à améliorer la prise en charge de tout patient.

Publié le 10/05/2019

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Sante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 − 19 =